/news/politics
Navigation

COVID-19: le plan d'aide aux étudiants est adopté

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le plan d'aide aux étudiants de niveau post-secondaire a été officiellement adopté, mercredi soir, après que tous les partis à Ottawa soient parvenus à s'entendre sur le contenu du projet de loi.  

• À lire aussi: 79 nouveaux décès au Québec, des régions rouvriront le 4 mai  

• À lire aussi: Trudeau ne ferme pas la porte à la géolocalisation de cas  

• À lire aussi: Ottawa anticipe jusqu'à 1000 morts de plus d'ici à mardi prochain  

Le projet de loi C-15 a finalement été adopté peu avant 19 h, après des heures de délibérations. Ce sera maintenant au tour d'un groupe restreint de sénateurs d'entériner la mesure législative vendredi, alors qu’une séance spéciale est prévue.     

  • Écoutez l'entrevue du Président du conseil du trésor Jean-Yves Duclos avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:

Les partis fédéraux étaient parvenus à s'entendre quelques instants avant le dépôt du projet de loi par les libéraux de Justin Trudeau aux communes, mercredi après-midi.     

En avant-midi, le premier ministre avait appelé les partis d’opposition à s’entendre avec son gouvernement pour permettre de soulager rapidement les jeunes qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts.     

«Vous êtes nombreux à vous demander non seulement ce que vous allez faire pendant les prochains mois, mais comment vous allez payer vos frais de scolarité pour l’année qui vient», a-t-il lancé à l’adresse des étudiants.           

Le projet de loi C-15 déposé en ce sens vise notamment à fournir une prestation mensuelle de 1250 $ aux étudiants qui ne se trouvent pas d’emploi d’été, des mois de mai à août.     

Selon le plan initialement annoncé par les libéraux, la prestation aurait été de 1750 $ pour les étudiants qui ont une personne à charge et ceux qui ont un handicap.     

Au terme de négociations avec les partis d’opposition, le gouvernement a toutefois accepté de changer ce montant pour 2000 $, au même titre que la Prestation canadienne d’urgence (PCU) déjà en place pour les Canadiens qui ont perdu leur emploi en raison de la crise du coronavirus.     

Ce changement fait suite à une demande du Nouveau Parti démocratique.     

De leur côté, les conservateurs soutiennent avoir obtenu des assurances que des mesures seront prises pour s’assurer que les étudiants ont suffisamment d’incitatifs à travailler.     

Les conservateurs s’étaient fait les porte-voix, dans les derniers jours, de craintes voulant que la prestation de 1250 $ décourage les étudiants de chercher du boulot. C’est le cas d’élus québécois et de l’Union des producteurs agricoles.     

L’ensemble des mesures d’aide d’urgence proposées par les libéraux totalise 9 milliards $, et inclut notamment la création de 76 000 emplois dans des secteurs qui ont besoin de main-d’œuvre ou qui jouent un rôle dans la lutte à la COVID-19.     

Quant aux bloquistes, ils auraient obtenu des garanties que le gouvernement Trudeau évaluera sa proposition d’augmenter la pension de vieillesse pour trois mois afin d’aider les aînés éprouvés par la crise.     

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

À VOIR AUSSI           

  

  

  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com