/news/coronavirus
Navigation

L'ancien du Canadien Georges Laraque atteint de la COVID-19

L’ex-dur à cuire de la LNH Georges Laraque a été admis à l’hôpital pour être soigné pour la COVID-19

Malgré la gravité de la situation, Georges Laraque a diffusé une photo le montrant souriant sur son lit d’hôpital, jeudi.
Photo tirée de Twitter Malgré la gravité de la situation, Georges Laraque a diffusé une photo le montrant souriant sur son lit d’hôpital, jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

« Ce matin, j’ai eu peur. J’avais de la misère à respirer. J’avais peur en crime. Ça fait tellement mal. Je n’avais jamais ressenti une douleur aussi intense. C’est de loin mon combat le plus important. Tu as besoin de respirer dans la vie. Tu réalises que la vie tient juste à un fil. »

Georges Laraque avait la voix éteinte et il s’arrêtait à plusieurs reprises pour tousser. Transféré de l’hôpital du Haut-Richelieu à l’hôpital Charles-Le Moyne en début de soirée jeudi soir, l’ancien ailier du Canadien a tenu à raconter son histoire. Même s’il recevait de l’oxygène pour mieux respirer, il a pris le temps de rappeler le représentant du Journal

Laraque l’avait écrit lui-même dans un micromessage. Il n’est pas invincible. Il fait maintenant partie des statistiques en se retrouvant parmi les 27 538 personnes atteintes de la COVID-19.

Il a publié une photo sur les réseaux sociaux en début de soirée jeudi avec un court message. 

« Ce n’est pas la meilleure nouvelle puisque je suis asthmatique, mais ça va aller », a-t-il mentionné.

Toujours populaire, le colosse de 6 pi 4 po a reçu une vague d’amour sur Twitter avec déjà plus de 5000 mentions « j’aime » et plus de 1000 réponses. Mais il y avait aussi des mauvaises langues qui répliquaient qu’il était en quête d’attention. 

« J’ai choisi de publier cette photo pour une raison assez logique. Je faisais des épiceries pour des personnes âgées et c’était un moyen rapide d’avertir tout le monde, a-t-il répliqué. C’est mon devoir de les avertir. Je ne veux pas qu’ils attrapent ce virus. »

En ondes le matin

En matinée, l’homme de 43 ans poursuivait ses activités habituelles. Il était sur les ondes du 91,9 de 7 h à 7 h 30 à l’émission du Sport le matin avec Louis-Philippe Guy et Gilbert Delorme. 

« Toute la semaine, je ne me sentais pas bien, a précisé Laraque. J’avais de la misère à respirer. Ça m’a tout pris pour ne pas tousser pendant la chronique (à la radio). Je n’étais plus capable. Je respirais vraiment mal. »

« Georges faisait son intervention de chez lui sur la Rive-Sud de Montréal, a précisé Simon René, le producteur de l’émission matinale. Quand je lui ai parlé, il toussait déjà. Il m’a dit qu’il voulait prendre ses pompes pour l’asthme avant son direct. Je lui ai téléphoné après sa chronique et il partait déjà vers l’hôpital. » 

« Il ne se sentait pas bien depuis quelques jours, il avait aussi fait de la fièvre, a poursuivi René. Je lui avais proposé de ne pas faire sa chronique, mais il tenait à participer. On a dépassé le temps ce matin [jeudi], il n’a jamais demandé d’en faire moins. Quand tu connais Georges, tu sais qu’il a un grand cœur. »

Le collègue Réjean Tremblay, un participant régulier sur les ondes du 91,9, a également tenu à préciser que Laraque faisait ses interventions bénévolement en remplacement de Martin Leclerc cette semaine. C’était une façon pour lui de redonner à la station qui l’emploie depuis déjà quelques années. 

Remerciements

Laraque ignorait pendant combien de jours il resterait à l’hôpital. Même s’il ne se retrouvait pas aux soins intensifs, il devait rester en observation pour encore une bonne durée en raison de ses problèmes respiratoires. 

« Les gens sont tellement gentils, a-t-il tenu à mentionner. Les infirmiers et infirmières viennent me voir. On rit, on fait des jokes. Quand tu les regardes de l’extérieur, tu as déjà beaucoup de respect pour ceux qui se retrouvent au front pour lutter contre cette pandémie. Quand tu le vis de l’intérieur, tu deviens encore plus admiratif de leur courage. »

Dans sa carrière de 695 matchs dans la LNH, avec les Oilers, les Coyotes, les Penguins et le Canadien, Laraque s’est battu à 131 reprises. Quand on lui rappelle cette statistique, il rit et réplique qu’il livre maintenant son combat le plus important. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres