/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

«Oui, il y aura un été touristique au Québec», promet la ministre Proulx

Les activités où il est possible de maintenir une distanciation reprendront plus vite

Coup d'oeil sur cet article

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, lance un message d’espoir aux Québécois et à l’industrie, durement touchée par la pandémie, et promet «qu’il y aura un été touristique au Québec».  

• À lire aussi: Une jeune famille de Saguenay a vaincu la COVID-19  

• À lire aussi: Legault peu enclin à aider ceux qui profitent des paradis fiscaux  

Même s’il est encore beaucoup trop tôt pour annoncer quoi que ce soit ou encore les types d’activités avec lesquelles les Québécois pourront renouer, la ministre Proulx est convaincue que l’industrie sera fin prête pour la relance quand les autorités de la santé publique donneront le feu vert, et qu’il sera possible de s’évader, localement, malgré les contraintes.        

«Une opportunité en or»  

Les gens pourront se «réapproprier le Québec, manger le Québec, voir le Québec, le faire à vélo», lance-t-elle en entrevue avec Le Journal. «Le Québec, c’est tout sauf un prix de consolation. On a une opportunité en or de se réapproprier le territoire québécois», dit-elle.        

Caroline Proulx, Ministre du Tourisme.
Photo Magalie Lapointe
Caroline Proulx, Ministre du Tourisme.

Bon an mal an, le tourisme génère 400 000 emplois au Québec et des recettes de près de 16 milliards $. C’est «l’industrie qui a été la plus sévèrement “impactée”, avec celle de ma collègue Nathalie Roy (à la Culture) et c’est une industrie qui va se relever plus tard dans la séquence des choses», reconnaît-elle.        

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

  

Santé publique  

«Mais oui, il y aura un été touristique au Québec et plus on va continuer à respecter les règles de la santé publique, plus on aura un bel été. C’est ça que je souhaite lancer comme message. On commence graduellement avec le déconfinement de certaines régions et on va voir.»        

Son ministère travaille en collaboration avec la santé publique et la CNESST pour établir des protocoles sanitaires. Certaines activités, où il est possible de maintenir une distanciation physique, reprendront inévitablement avant les autres.         

La ministre attend des autorisations pour établir un calendrier de relance.        

Le gouvernement a déjà annoncé qu’il maintenait les subventions pour les événements et festivals, même s’ils sont annulés. Il a aussi reporté au 31 juillet le versement de la taxe d’hébergement.         

Les entreprises du secteur touristique sont également admissibles aux divers programmes mis en place par l’État, rappelle-t-elle, mais d’autres mesures spécifiques seront aussi annoncées «en temps et lieu».        

L’idée d’un crédit d’impôt pour les voyageurs sera notamment étudiée. «On est à voir une multitude de possibilités. On jase avec les 22 associations touristiques pour voir comment on pourrait arriver avec une offre particulière pour l’été, l’automne et même l’hiver.»        


Les camps de jour pourront ouvrir au Québec vers la fin juin ou au début du mois de juillet malgré la crise actuelle et les mesures de distanciation physique, a annoncé jeudi la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, lors d’une séance virtuelle de l’Assemblée nationale.  

À VOIR AUSSI  

  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.