/news/transports
Navigation

Stationnement à Montréal: des avis de courtoisie plutôt que des contraventions

Coup d'oeil sur cet article

Les agents de stationnement de Montréal feront preuve de souplesse quant aux interdictions de stationnement pour le nettoyage des rues, qui entreront en vigueur le 1er mai. Ils donneront des avis de courtoisie plutôt que des contraventions jusqu’au 11 mai.   

Les avis remis par les agents de stationnement serviront de rappel pour les citoyens, a indiqué la Ville de Montréal. L’administration Plante avait annoncé le 23 mars que les interdictions de stationnement seraient repoussées du 1er avril au 1er mai afin d’assurer la sécurité de tous et de faciliter les déplacements dans le contexte de l’épidémie de la COVID-19.    

La Ville a décidé de maintenir l’entrée en vigueur des interdictions de stationnement au 1er mai puisqu’elle doit enlever entre autres le gravier utilisé l’hiver. Cet abrasif peut rendre la chaussée glissante pour les cyclistes, motocyclistes ou même les joggeurs et causer des chutes. Montréal a commencé ses opérations de nettoyages sur rues pour les grandes artères le 14 avril, mais rien n’a été fait encore sur les rues locales.    

Les interdictions de stationnement d’une heure surviennent à deux moments différents, chaque semaine, sur une même rue. Par exemple, d’un côté de la rue, l’interdiction pourrait être en vigueur le mardi, tandis que de l’autre côté, elle serait en vigueur le jeudi, et ce, du 1er mai jusqu’au 1er décembre.    

La Ville compte sur la coopération des automobilistes pour déplacer leur véhicule et ainsi faciliter le travail des cols bleus qui souhaitent nettoyer la rue.   

Lorsque les constats d’infraction seront à nouveau en vigueur, ils devront également redoubler d’attention. L’an dernier, le prix d’une contravention de stationnement avait bondi de 62$ à 78$, une hausse d’environ 25%. Depuis le mois de janvier, le coût a augmenté à 79$.    

Vignettes expirées   

L’octroi de vignettes demeure toujours suspendu pour tous les arrondissements, sauf ceux de Saint-Laurent et du Sud-Ouest, a également confirmé la Ville. «Les vignettes mensuelles de mars échues sont considérées comme valides jusqu'à nouvel ordre», a-t-elle ajouté.   

AIDEZ-NOUS! 

Faites-nous part des situations qui irritent votre quotidien! Transports en commun bondés, chantiers qui traînent, aménagements urbains absurdes, lâchez-vous lousse! Devenez membre du groupe Facebook «Dans le trafic».