/sports/football/alouettes
Navigation

Repêchage de la LCF: «l’équipe de mon enfance» – Marc-Antoine Dequoy

PRODAY-MARC-ANTOINE-DEQUOY
Photo d'archives, Agence QMI Marc-Antoine Dequoy vient de connaître une semaine de rêve. Mis sous contrat par les Packers dimanche dernier, le demi de sûreté a été le premier choix des Alouettes jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Avec sa sélection par les Alouettes au deuxième tour lors du repêchage de la LCF, le Québécois Marc-Antoine Dequoy a complété une semaine très faste et émotive. 

• À lire aussi: Les Alouettes misent sur Dequoy  

Dimanche dernier, le demi de sûreté des Carabins de l’Université de Montréal a signé un contrat avec les Packers de Green Bay dans la NFL. Puis, jeudi soir, il a été le premier choix des Alouettes, le 14e au total. 

« C’est vrai que ce fut une semaine productive, a souligné Dequoy lors d’un entretien avec Le Journal. Aujourd’hui, c’est très positif parce que c’est l’équipe de mon enfance qui m’a repêché.

« Mon joueur préféré à l’époque était Anthony Calvillo. C’est assez spécial parce qu’il faisait partie de l’équipe d’entraîneurs des Bleus la saison dernière. »

Une opportunité

Dequoy a voulu mettre les choses au clair au sujet de son avenir dans la LCF. 

« Je ne vois pas la LCF comme un plan B, mais bien comme une opportunité, a-t-il ajouté. Je vais vivre mon rêve de la NFL à fond et je verrai ce qui va se passer. »

Parlant des Packers, ils donnent un coup de pouce à leurs joueurs afin qu’ils puissent se préparer le plus adéquatement possible en prévision de la saison 2020. 

« Ils donnent un montant d’argent afin que tu puisses acheter des équipements pour t’entraîner à la maison, a raconté Dequoy. Je viens de recevoir mon programme du préparateur physique des Packers, et tout est adapté selon les limitations d’une session à la maison. 

« On va commencer les sessions d’équipe sur Zoom dans les prochains jours. Les Packers veulent que tout le monde soit à la même page. »

Le feu de Harelimana

Le secondeur Brian Harelimana souhaitait seulement être repêché. Il a vu son vœu se réaliser au quatrième tour avec les Alouettes. 

« Lorsque je voyais les noms défiler, je n’étais pas inquiet, mais déçu, a affirmé le produit des Carabins. Comme compétiteur, c’est difficile à encaisser. Je vais arriver au camp des Alouettes avec le couteau entre les dents. 

« Ce sera intéressant de côtoyer un gars comme Henoc Muamba qui connaît du succès depuis plusieurs années dans la LCF. Je l’ai regardé jouer souvent. »