/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Rassemblements, pique-niques et basket à Québec

Coup d'oeil sur cet article

Des rassemblements, des pique-niques, des parties de basket-ball... la distanciation physique en prend pour son rhume. Certes, le ciel dégagé est bon pour le moral, mais il semble mettre à mal les règles imposées par le gouvernement.  

• À lire aussi: COVID-19: Deux morts de plus à Québec  

• À lire aussi: COVID-19: les Canadiens s’attendent au pire  

• À lire aussi: Plus difficile de respecter les consignes quand il fait beau  

Samedi après-midi, des dizaines de jeunes et moins jeunes se sont retrouvés dans un skatepark situé à 600 mètres de la centrale de police Victoria.    

«Les gens veulent recommencer à vivre, ils vont sortir, peu importe ce qu'on veut leur imposer», a mentionné un jeune homme.    

«Les jeunes ne sont pas conscients. Ils font ce qu'ils veulent puisque ce n'est pas eux que ça affecte. Les gens qui meurent sont âgés ou malades», ajoute pour sa part un passant.    

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) disait le 27 avril avoir donné 129 constats d'infraction en vertu de la Loi sur la santé publique depuis le début de la mise en place du décret. TVA Nouvelles a patrouillé dans plusieurs secteurs de la Vieille Capitale, et aucun policier ne se trouvait aux abords de ces lieux achalandés. Le SPVQ n'a pas répondu à nos appels.    

Conscient du découragement d'une partie de la population, la santé publique invite les citoyens à rester vigilants.    

Pourtant, il y a deux jours à peine, le premier ministre François Legault était assez clair.    

«Peu importe l'interprétation de la loi, on n'en veut pas, de rassemblement», disait-il.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.