/lifestyle/family
Navigation

Réponses aux questions des propriétaires d’animaux à propos de la COVID-19

A funny bug-eyed black cat in a white protective medical mask respirator peeks out of a torn hole in yellow paper. The concept of quarantine, coronavirus, COVID-19. Copy space.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Toujours en confinement, pour la plupart d’entre nous, et alors qu’on commence à peine à parler de déconfinement graduel, vous avez encore des questions par rapport à la COVID-19 et vos animaux de compagnie. Voici des réponses pour vous. 

• À lire aussi: Un chat testé positif au coronavirus pour la première fois en France

• À lire aussi: Un animal de compagnie pour contrer l'isolement


Est-ce que mon chien devrait porter un masque puisque la santé publique nous le recommande ? 

Non. Il n’y a aucune recommandation en ce sens pour les animaux puisque le virus SARS-CoV2 responsable de la COVID-19 est avant toute chose un virus qui se transmet d’humain en humain. De plus, le port d’un masque chez un animal pourrait définitivement le stresser inutilement, le rendre anxieux et même, dans certains cas, provoquer des difficultés respiratoires, donc, on s’abstient. 


Nous vivons le confinement avec trois enfants, un chien et un chat à la maison. Depuis quelque temps, notre chat semble être plus irritable avec les jeunes. Peut-on faire quelque chose pour améliorer sa situation ? 

On pourrait penser que votre chat est un peu trop sollicité à son goût par les enfants. Il est important d’apprendre aux enfants à respecter les moments de sommeil du chat. Aussi, il serait important de lui aménager un espace à lui, un petit coin « refuge » où il pourra être tranquille. Cet endroit doit être confortable. Peut-être une cachette en hauteur ? Quand il est dans cette zone, on le laisse tranquille ! C’est le mot d’ordre. 


Puis-je aller chez le toiletteur avec mon chien pendant le confinement ? 

Non. Malheureusement, les salons de toilettage ne sont pas sur la liste des services essentiels. Même chose pour les services de toilettage offerts en établissement vétérinaire. Mais les choses pourraient bientôt changer, avec le déconfinement progressif à venir. En attendant, il faudra essayer de tailler les griffes et d’entretenir le pelage de votre chien de façon autonome. Plusieurs établissements vétérinaires ont récemment mis en ligne des vidéos explicatives pour vous aider en ce sens. N’hésitez pas à visiter leurs sites internet ou à leur demander conseil. 


Je suis atteint de la COVID-19 et je vis seule avec mon chat. Que dois-je faire ? 

Les consignes pourront sans doute encore évoluer dans le temps, mais, pour le moment, si vous avez reçu un diagnostic positif pour la COVID-19 et que vous vivez seule avez un animal de compagnie, l’Association canadienne des médecins vétérinaires recommande d’éviter tout contact étroit avec lui. Cela veut dire d’éviter de le caresser ou de l’embrasser et de l’empêcher de vous lécher ou de s’installer sur vous ou encore de dormir dans votre lit. Il faudra aussi respecter des règles d’hygiène respiratoire comme de tousser dans votre coude et éviter d’éternuer sur votre animal ou dans sa direction. Finalement, il faut toujours se laver les mains avant de le toucher, de le nourrir ou de manipuler des objets lui appartenant. 


Nous pensions adopter un chiot pour nous divertir pendant le confinement. Est-ce une bonne idée ? 

Pas vraiment ! L’adoption d’un chien ne devrait pas être prise à la légère et surtout pas dans le but de nous divertir. Quand on adopte un chien, c’est pour la vie. Et il faut savoir que ça change notre vie radicalement. Éduquer convenablement un chiot et vivre avec un chien au jour le jour est un processus qui demande beaucoup d’efforts et de responsabilités au quotidien, et ce, pendant toute la vie de l’animal. Il faut aussi savoir que le budget annuel qui sera nécessaire pour le bien-être et la santé du chien peut être assez élevé. L’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux évalue d’ailleurs le coût annuel de la première année à plus de 2000 $. Il faut donc réfléchir à tout cela avant de passer à l’action. (https://static.amvq.qc.ca/Etude-Econo/2019/Fiche-Chiot_FINALE.pdf)