/news/politics
Navigation

Les élus de retour à l'Assemblée nationale le 13 mai

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement de la Coalition avenir Québec et les partis d’opposition ont confirmé lundi matin le retour des élus québécois à l’Assemblée nationale le 13 mai pour un programme double de la période de questions.  

Afin de respecter la distanciation sociale, un nombre restreint de députés seront à l’Assemblée nationale le mercredi 13 mai après une longue absence. Il s’agira d’une première depuis le 17 mars lorsqu’ils ont adopté des mesures d’urgence pour lutter contre la pandémie.  

Il y a aura donc deux périodes de questions distinctes le 13 mai au Salon bleu.    

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, à QUB Radio:   

Les commissions parlementaires tiendront aussi des audiences virtuelles du 4 au 22 mai.  

L'Assemblée nationale reprendra par la suite ses travaux, à raison de trois séances durant la semaine du 25 mai et de quatre séances lors des semaines du 1er et du 8 juin.  

En raison de l’épidémie de COVID-19, il y aura seulement 36 élus présents au Salon bleu, selon des sources de l’Agence QMI.  

«L'Assemblée nationale reprendra ses travaux de façon graduelle et progressive, comme le reste du Québec. La crise que nous traversons est sans précédent et nous devons agir avec prudence. Nous devons tous changer nos habitudes et trouver des moyens de s'adapter», a précisé le leader parlementaire du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, par communiqué, lundi matin.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Simon Jolin-Barrette sur QUB radio:

Le gouvernement Legault aurait préféré un retour en chambre à la fin mai, mais l’opposition faisait valoir qu’il n’y avait pas de raison d’attendre puisque de nombreuses entreprises allaient être rouvertes à la mi-mai.  

«De nombreuses décisions prises par le gouvernement dans la gestion de la crise soulèvent des questionnements et de vives inquiétudes. Ce retour partiel à nos travaux parlementaires permettra, quoique de manière incomplète, un minimum de débats démocratiques», a mentionné le leader parlementaire du Parti libéral du Québec, Marc Tanguay.  

Les députés ne siègeront pas la semaine du 18 mai, qui était déjà réservée pour du travail en circonscription.  

Durant la période de confinement, les représentants de l’opposition ont pu à quelques reprises questionner des ministres du gouvernement québécois lors de séances d’interpellation sur Internet.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.