/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Des millions de tests inefficaces

Santé Canada «limite» l’utilisation des tests de Spartan achetés par Québec

Coronavirus - Covid-19
Photo d'archives, Martin Chevalier Nick Noreau, chef des revenus de l’entreprise ottavienne Spartan Bioscience Inc., montre le petit appareil dans lequel sont insérés les cotons-tiges pour dépister la COVID-19.

Coup d'oeil sur cet article

Santé Canada suspend l’utilisation de millions de tests de dépistage de la COVID-19 achetés à fort prix par le Québec, l’Ontario et d’autres provinces, car ceux-ci sont inefficaces, a appris Le Journal.  

Le Spartan Cube, qui doit permettre de détecter rapidement la COVID-19 à l’aide d’un coton-tige, est bien moins efficace que prévu, a confirmé Santé Canada, tard samedi soir.     

«À la lumière des résultats des études de validation clinique, Santé Canada restreint l’utilisation du produit à la recherche jusqu’à ce que des preuves suffisantes de rendement puissent être fournies et évaluées», a indiqué un porte-parole au Journal. Ces tests ne peuvent donc pas être utilisés pour dépister la COVID-19 au sein de la population.    

16 millions $  

En avril, le gouvernement de François Legault a signé un contrat pour l’achat de 200 000 tests et 100 appareils de diagnostic de l’entreprise Spartan Bioscience, au coût de 16 millions de dollars.

L’Alberta a aussi dépensé 9,5M$ pour 250 machines et 100 000 cotons-tiges, l’Ontario s’est procuré 900 000 tests, et le gouvernement fédéral et le Manitoba ont également fait de telles acquisitions.    

Grâce au Cube, la compagnie d’Ottawa promettait alors des résultats fiables en seulement 30 minutes, sans déplacement d’échantillon en laboratoire, alors que les tests actuels prennent souvent plus d’une journée à être effectués dans un labo.    

Or, les analyses du Cube prennent deux fois plus de temps que prévu. Et les résultats seraient exacts dans environ 50% des cas, loin des 90% espérés, ont révélé les travaux d’un comité pancanadien d’experts.    

Cette «pauvre» performance du test a causé tout un émoi au Laboratoire national de microbiologie (LNM). L’organisme a recommandé à Ottawa de suspendre l’homologation des tests accordée le 13 avril, ce que Santé Canada pourrait faire dès lundi.    

Le coton-tige  

Chez Spartan, on accuse le coup. «Santé Canada a informé Spartan qu’il avait reçu un rapport du LNM indiquant des préoccupations concernant l’efficacité du coton-tige utilisé pour le test COVID-19. Il n’y a aucune préoccupation concernant le rendement analytique ou l’appareil», soutient l’entreprise dans un courriel.    

«D’autres discussions sont prévues lundi pour comprendre l’ampleur et la portée des préoccupations», a ajouté une porte-parole de Spartan.    

Sur les millions de tests achetés, seulement 5500 auraient été envoyés aux diverses provinces, dont 560 au Québec, a précisé l’entreprise dimanche. « Ces tests ont été envoyés la semaine dernière aux provinces, avant que Spartan ait été informé de la problématique par Santé Canada. » 

L’entreprise entend travailler d’arrache-pied pour «réhomologuer» les tests dès que possible. Il se pourrait par exemple que les cartouches soient plus efficaces si un échantillon plus grand est prélevé, avance-t-on.    

14 000 dépistages par jour  

Cette nouvelle survient à un bien mauvais moment, alors que les gouvernements répètent depuis des semaines que le déconfinement dépendra notamment de leur capacité à tester davantage la population.     

Québec entend passer de 6000 à 14 000 dépistages par jour à partir de la semaine prochaine.     

«Plus on teste, plus on trouve. On veut trouver des cas positifs pour remonter encore la chaîne de transmission et isoler les personnes susceptibles de transmettre le virus», a fait valoir vendredi le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda.    

«[Les tests de Spartan], c’est dans nos plans, parce que si on veut augmenter les capacités de tester, ce genre de technologie est plus facile, plus rapide», a-t-il alors affirmé.     

«Mais il faut attendre d’avoir les données plus précises.»     

Québec sera remboursée si les tests s’avèrent inutilisables, a indiqué la porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux, Marie-Louise Harvey.    

Samedi, 1008 cas supplémentaires et 114 nouveaux décès liés à la COVID-19 ont été recensés au Québec, pour des totaux de 29 656 cas confirmés et 2136 morts.    

Comment fonctionne le Cube?        

  • C’est un analyseur d’ADN. Tout petit, il peut être utilisé par du personnel non spécialisé.        
Coronavirus - Covid-19
Illustration courtoisie, Spartan
  • À l’aide d’un coton-tige, on prélève des échantillons d’ADN dans la bouche ou le nez. Ce coton-tige est ensuite inséré dans le Cube.         
Coronavirus - Covid-19
Illustration courtoisie, Spartan
  • Les résultats sont dévoilés dans l’heure.     
Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.