/sports/soccer/impact
Navigation

Présence de Thierry Henry: «Au début, c’était très intimidant», admet Shamit Shome

L'entraîneur-chef de l'Impact Thierry Henry
Photo Agence QMI, Dominick Gravel L'entraîneur-chef de l'Impact Thierry Henry

Coup d'oeil sur cet article

Le milieu de terrain de l’Impact de Montréal Shamit Shome l’admet : la présence d’un nouvel entraîneur-chef a pu en décontenancer légèrement quelques-uns dans les premiers jours, surtout que l’instructeur en question, un certain Thierry Henry, possède une feuille de route pour le moins impressionnante.

Âgé de 22 ans, Shome avait eu Rémi Garde, puis Wilmer Cabrera, comme pilotes en 2019. Ces deux hommes n’ont évidemment pas le vécu de Henry dont le bilan sur le terrain est éloquent. Comment réagir et se justifier lorsque l’entraîneur fut l’un des meilleurs athlètes de l’histoire de la Premier League?

«Au début, c’était très intimidant, je crois. Effectivement, ce gars-là s’est retrouvé au plus haut des sommets et maintenant, il nous dirige. Et qui sait ce qu’il pense? Cependant, après deux ou trois semaines, on s’est habitué au fait qu’il est désormais notre patron et il n’y a pas de problème avec ça», a commenté le joueur canadien durant une récente entrevue à OneSoccer, par le biais de propos diffusés sur le site officiel de la Major League Soccer (MLS).

Aussi, les performances de l’Impact sur le terrain montrent que les joueurs ont trouvé leurs repères assez rapidement. Le Bleu-Blanc-Noir a récolté quatre points sur une possibilité de six pour amorcer le calendrier 2020 de la MLS et a atteint les quarts de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF.

«On commence à voir ce que représente sa mentalité et elle se transpose tranquillement dans l’équipe, a poursuivi Shome à propos de son instructeur-chef. Juste selon la carrière qu’il a eue, c’est un gagnant, et sa façon de voir les choses se transporte vers nous, ce qui est très important, selon moi.»

En MLS, Shome a totalisé sept minutes de jeu depuis le début de la campagne.