/world/usa
Navigation

COVID-19: l’administration Trump table en privé sur un redémarrage de l’épidémie en mai

COVID-19: l’administration Trump table en privé sur un redémarrage de l’épidémie en mai
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’administration du président Donald Trump prévoit un quasi-doublement du nombre de morts quotidiens dus à la pandémie de la COVID-19 d’ici le 1er juin, selon un document interne rapporté lundi par deux journaux américains.  

• À lire aussi: Tous les développements sur la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: L'OMS juge «spéculatives» les déclarations américaines sur l'origine du nouveau coronavirus

Le rapport prédit plus de 3000 morts et 200 000 nouveaux cas enregistrés par jour à cette date, contre entre 1500 et 2000 morts et de l’ordre de 25 000 à 30 000 nouveaux cas enregistrés chacun de ces derniers jours, selon le New York Times et le Washington Post.

La Maison-Blanche n’a pas contesté l’authenticité du rapport, qualifié de « document interne des CDC » (Centres de prévention et de lutte contre les maladies), mais a argué que « ces données ne reflétaient aucune modélisation du groupe de travail » de l’exécutif sur le coronavirus, selon le porte-parole Judd Deere.  

« Les directives graduelles du président pour rouvrir l’Amérique sont guidées par une approche scientifique soutenue par les plus grands experts de santé et des maladies infectieuses de l’administration fédérale », a-t-il ajouté.  

Le rapport prévoit un redémarrage rapide de l’épidémie mi-mai, ce qui confirmerait les avertissements de nombreux experts qui estiment que la levée en cours des mesures de confinement dans certains États est prématurée.  

Le confinement s’est mis en place progressivement à partir de mi-mars aux États-Unis, en ordre dispersé selon les États.  

Les mesures ont stoppé la phase ascendante de la pandémie dans le pays, mais l’épidémie est restée sur un « plateau » tout le mois d’avril. Les plus grands foyers initiaux, comme New York, voient le nombre de leurs nouveaux cas quotidiens baisser, mais d’autres régions du pays, notamment en zones rurales et dans le Sud, ont pris le relais, alors même qu’elles ont commencé à rouvrir leurs commerces non-essentiels, comme le Texas.