/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: un examen de la réponse fédérale à la COVID-19 sera fait

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le premier ministre Justin Trudeau soutient qu’un examen sera mené sur la réponse qu’a donnée son gouvernement à la pandémie, une fois que la crise de la COVID-19 sera terminée. 

• À lire aussi: Le Canada participe à une collecte de fonds mondiale  

• À lire aussi: L'ouverture des commerces reportée d'une semaine à Montréal  

• À lire aussi: Tous les développements sur la pandémie  

«Après, quand tout ça sera fini, il y aura des gens qui auront des recommandations. On va demander une vérification. On va regarder comment mieux se préparer la prochaine fois», a-t-il dit lundi au courant de son point de presse quotidien.    

  • Écoutez l'analyse de Geneviève Petersen et Vincent Dessureault à QUB Radio:

 

La veille, M. Trudeau avait admis lors de son passage sur le plateau de Tout le monde en parle qu’il y a certaines choses que son gouvernement aurait pu faire mieux. M. Trudeau n’a toutefois pas fourni d’exemples spécifiques de choses qu’il ferait différemment s’il en avait la chance.   

• À lire aussi: [DOSSIER] La course aux remèdes pour freiner la COVID-19   

Lundi, il a fait valoir que sa priorité du moment est de se concentrer sur ce qu’il doit faire « aujourd’hui et demain» pour aider les Canadiens à traverser la crise sanitaire.   

D’ailleurs, le premier ministre n’a pas fermé la porte à prolonger la durée de certains programmes d’aide, comme la subvention salariale. Cette mesure est prévue pour trois mois, soit ceux de mars, avril et mai.   

Les premiers versements doivent être acheminés ce jeudi et sont rétroactifs au 15 mars. Jusqu’à maintenant, environ 96 000 entreprises se sont inscrites pour la subvention salariale, ce qui permettrait à 1,7 million de travailleurs d’en bénéficier.   

Par ailleurs, M. Trudeau a profité de son point de presse quotidien pour rappeler que la lutte au coronavirus est mondiale. «Ça ne peut pas être juste les pays les plus riches qui produisent un vaccin pour leurs citoyens», a-t-il dit.   

Plus tôt lundi, il avait pris part à une conférence virtuelle en compagnie de leaders d’Europe et d’autres endroits dans le monde pour lancer une collecte de fonds mondiale afin d’amasser plus de 8 milliards $ US pour soutenir la recherche d'un vaccin et de traitements contre la maladie.   

Le premier ministre canadien a souligné qu’Ottawa a déjà débloqué environ 850 millions $ dans la recherche scientifique au Canada et à l'international.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.