/misc
Navigation

Il fait beau, au diable les règles!

Il fait beau, au diable les règles!
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce que la pandémie est finie? Pour certains, samedi dernier, il semblait que oui. Il faisait beau au parc Lafontaine ou sur les plaines d’Abraham ainsi que dans de nombreux parcs de la province. On a pu constater que beaucoup de personnes en ont profité pour se rassembler, et ce, sans que les corps policiers n’interviennent vraiment. «Au diable le deux mètres, on n'a plus peur maintenant! Et il fait si beau...»  

RÈGLES PAS RESPECTÉES  

La règle du deux mètres ne semblait pas être respectée pour beaucoup de groupes réunis et on a vu à certains endroits des gens pratiquer le soccer et le basketball en groupe, faire de la planche et une multitude d’autres activités qui ne semblaient pas permises depuis quelques semaines, vus les contacts inévitables qu’elles impliquent.  

ANNONCE DE LA MINISTRE GUILBAULT   

Est-ce l’annonce qu’a faite la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, cette semaine, qui a changé la donne en semant un peu de confusion? (Pour ceux qui n’ont pas suivi, cette dernière avait affirmé que même si les rassemblements étaient interdits, un groupe d’amis sur un terrain privé ne devrait pas recevoir de contravention s’ils respectaient la distanciation sociale...)  

J’espère que non, les règles n’ont toujours pas changé comme j’en discutais avec mon chroniqueur, Me Jean Paul Boily, ce week-end à Avocats à la barre sur les ondes de QUB radio.  

Vous pouvez écouter l’entrevue ci-dessous:  

RIEN N’A CHANGÉ  

Rappelons-le, le décret adopté prévoit que les rassemblements à l’extérieur ne sont pas permis, SAUF s’ils respectent la règle de distanciation sociale de deux mètres. Comprenez bien, malgré la déclaration de la ministre de la Sécurité publique qui a fait sursauter tout le monde et se gratter la tête, «c’est permis les rassemblements!!??», il ne s’agit pourtant pas ici d’un soudain relâchement des autorités sanitaires, comme certains l’ont pensé, car c’était bel et bien dans le décret depuis le début!   

MAUVAISE INTERPRÉTATION  

J’ai l’impression que cette mauvaise interprétation au départ qui rendait la chose plus stricte, puisque la plupart des gens pensaient qu’ils ne pouvaient pas se réunir même en gardant une distance de deux mètres, y est pour quelque chose dans le relâchement de ce week-end...  

Il va falloir que les gens comprennent que cette règle s’applique pour toutes les activités extérieures, beau temps ou mauvais temps!  

RELÂCHEMENT DES QUÉBÉCOIS  

Un bon exemple du relâchement des Québécois après cette annonce, c’est que lorsqu’il avait fait un temps radieux à Pâques, ces règles avaient pourtant été plus radicalement respectées, alors qu’on a senti dans la population de la province, hier, un relâchement marqué qui n’annonce rien de bon pour un déconfinement plus élaboré dans de meilleurs délais.  

On doit se ressaisir!  

Rappelons que ce n’est pas parce qu’on parle de déconfinement graduel et que les autorités décident de ne pas appliquer strictement la loi, qu’elles n’auront pas à décider, sous peu, d’y aller de façon plus drastique.  

DANGEREUX RETOUR EN ARRIÈRE   

On l’a dit et répété à maintes reprises à l’émission, le décret adopté en vertu de la Loi sur la santé publique permet des amendes, mais il ne faudrait pas se rendre à appliquer une loi comme celle sur les mesures d’urgence, qui, elle, prévoit des arrestations sans mandat, des détentions, des amendes salées et même l’emprisonnement pour les récalcitrants.   

Le virus n’est toujours pas vaincu, on dépasse les 30 000 cas, plus de 2000 morts. Il serait temps de se rappeler qu’avec seulement quelques cas déclarés au départ, début mars, on est rendu à ce nombre, alors imaginez ce qu’il va arriver si les gens ne respectent pas les règles, ça va être exponentiel et catastrophique. Hey! Ce n’est pas fini. Si on relâche la discipline, on va revenir en arrière... et ce serait vraiment dommageable pour tous.  

Pour ceux qui veulent se démêler et en savoir plus sur les règles de distanciation, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. J’ai répondu à quelques questions posées par des téléspectateurs lors d’une entrevue à Salut Bonjour pour clarifier la chose: