/news/coronavirus
Navigation

La COVID-19 fait plus de ravages dans les quartiers à faible revenu

FILES-CANADA-HEALTH-VIRUS-TOLL-PROJECTION
AFP

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – La COVID-19 fait davantage de ravage dans les quartiers moins favorisés de Toronto et dans ceux abritant le plus grand nombre d'immigrants, ont révélé mardi les autorités. 

Selon la médecin en chef de la Ville, la Dre Eileen de Villa, les données prémilitaires tendant à indiquer que le taux de propagation du coronavirus et le taux d'hospitalisation causé par la maladie sont disproportionnellement plus élevés dans les quartiers où le revenu par ménage est moins élevé. Les quartiers comptant la plus forte proportion de nouveaux arrivants sont aussi plus touchés. 

Afin de bonifier ces données, la Ville commencera, dans les prochains jours, à recenser diverses informations socio-économiques sur chacun des patients recevant un diagnostic de COVID-19. Notamment, l'ethnicité, le revenu et le nombre de personnes dans son ménage seront notés, dans l'optique de créer un portrait plus juste des groupes les plus affectés par le virus. 

Le conseiller municipal Joe Cressy, qui a plaidé à plusieurs reprises pour que la santé publique de Toronto dresse un portrait plus juste des impacts de la COVID-19, s'est réjoui de cette annonce. 

«La COVID-19 n'affecte pas tout le monde également. Les gens déjà marginalisés – les personnes en situation d'itinérance, les personnes vulnérables, les aînés, les minorités et les travailleurs à faible revenu – ont un plus grand risque d'infection et d'hospitalisation», estime-t-il. 

Toronto n'est pas la seule ville à observer ce phénomène. La santé publique de Montréal a expliqué, la semaine dernière, que l'arrondissement de Montréal-Nord est devenu l'un des plus touchés par la pandémie. 

Ce quartier défavorisé abrite un grand nombre de travailleurs de la santé et affiche une très haute densité de population, ce qui rend plus difficile de respecter la distanciation sociale, ont avancé les autorités pour expliquer la prévalence du virus à Montréal-Nord.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.