/world/usa
Navigation

New York: un employé d’un entrepôt Amazon décède du coronavirus

New York: un employé d’un entrepôt Amazon décède du coronavirus
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Un employé d’une plateforme de distribution d’Amazon dans le quartier new-yorkais de Staten Island est décédé des suites du coronavirus, a indiqué mardi le géant du commerce, confirmant des informations du site The Verge. 

« Nous sommes profondément attristés par la perte d’un collaborateur sur notre site de Staten Island », a indiqué une porte-parole à l’AFP. 

L’employé s’est rendu pour la dernière fois sur le site, appelé JFK8, le 5 avril, et il n’a pas été en contact avec un autre salarié testé positif ou ayant montré des symptômes de la maladie, a précisé Amazon. 

Le groupe estime qu’aucun des cas de coronavirus constatés au sein de l’effectif de l’entrepôt n’est directement lié à un autre, ce qui signifierait que les employés ont tous contracté le virus hors de leur lieu de travail. 

Amazon a été régulièrement accusé de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour assurer à ses employés une protection adéquate contre la propagation de Covid-19. 

Plusieurs arrêts de travail ont été observés sur différents sites par des salariés s’estimant insuffisamment protégés, notamment à Staten Island. 

En France, Amazon a suspendu l’activité de ses centres de distribution jusqu’au 5 mai après qu’une décision de justice lui a imposé d’évaluer les risques de propagation du coronavirus sur ses sites. 

Lundi, un vice-président d’Amazon Web Services, la filiale dédiée aux systèmes d’information, a annoncé, dans une lettre ouverte, sa démission pour protester contre ce qu’il considère comme de la répression au sein du groupe. 

Tim Bray reproche à Amazon d’avoir renvoyé sur-le-champ des employés qui s’étaient plaints de leurs conditions ou qui avaient relayé les réclamations de leurs collègues. 

Le salarié à l’origine de la manifestation sur le site de Staten Island a été licencié par Amazon, officiellement pour non-respect du confinement. 

« Amazon a investi massivement dans des mesures de protection de la santé et de la sécurité de nos employés », a indiqué le groupe, assurant que le taux d’infection au sein du site de Staten Island était sensiblement inférieur à celui de la région. 

Tim Bray a dit avoir eu confirmation que le groupe avait bien procédé à des investissements importants pour améliorer son dispositif de protection contre le coronavirus. 

« Mais au final, le gros problème, ce n’est pas la gestion de Covid-19 », a-t-il écrit, « mais le fait qu’Amazon traite ses employés d’entrepôts comme des modules interchangeables. Et ce n’est pas seulement Amazon, c’est la manière dont fonctionne le capitalisme du 21e siècle. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.