/sports/ski
Navigation

Un pionnier du ski de fond meurt à l’âge de 84 ans

Décès de Wilbrod Dobson
Photo courtoisie Wilbrod « Bill » Dobson a mis tout son cœur dans le développement et la promotion de son Refuge, pendant 40 ans.

Coup d'oeil sur cet article

Les fondeurs qui ont goûté au Refuge de Saint-Adolphe peuvent témoigner qu’il s’agissait du havre de la neige. Son fondateur, Wilbrod « Bill » Dobson, repose maintenant en paix après avoir livré bataille à la COVID-19, qui l’a emporté à 84 ans.

Le natif de Saint-Louis-du-Ha ! Ha ! a rendu les armes à Québec, jeudi dernier. Il avait ouvert le Refuge en 1969 et il a tenu à bout de bras ce petit joyau du ski de fond jusqu’à ce qu’il prenne la décision de vendre, en 2009. 

Un organisme à but non lucratif avait alors pris le contrôle des lieux, jusqu’à ce que le Centre de plein air Le Refuge soit repris par l’un de ses quatre enfants aujourd’hui en deuil, un an plus tard.

Un couple avait ensuite pris les rênes du Refuge sous forme de location, jusqu’à la fermeture définitive des lieux à la fin de 2012.

M. Dobson laisse aussi dans le deuil son épouse, Joan Ruud Dobson, ainsi que ses huit petits-enfants et sept arrière-petits-enfants.

Au-delà du Refuge

Celui que tout le monde du ski de fond surnommait affectueusement Bill a souvent été décrit comme une véritable force de la nature, un homme droit comme un chêne qui a longtemps été passionné par son petit paradis au cœur des montagnes, des rivières et des lacs.

Mais Bill Dobson, c’était plus que le Refuge de Saint-Adolphe, qu’il baptisait son havre blanc. Il s’est également avéré un ardent promoteur du développement du ski de fond, tout en s’assurant de préserver le cachet naturel et rustique de son oasis, qui tranchait avec d’autres stations de ski de fond privilégiant les grandes artères.

M. Dobson a notamment chapeauté de grandes traversées vers Sainte-Brigitte-de-Laval, le Lac-Beauport et le Camp Mercier, entre autres, dans le but de promouvoir le sport qui le faisait vibrer.

Dans son rôle de pionnier, il a aussi agi à titre de conseiller pour plusieurs centres de ski, qui ont profité de son expertise pour concevoir leurs parcours.

Ancien champion

Bill Dobson est tombé dans la marmite du ski de fond dans sa jeunesse. Il est même devenu champion de la discipline au sein des Forces armées, participant à plusieurs compétitions. 

Les circonstances actuelles dues à la COVID-19 font en sorte que les funérailles de Bill Dobson sont reportées.

C’est un monument du ski de fond dans la région de Québec qui s’est éteint, mais les chaleureux souvenirs en sa compagnie demeurent bien en vie pour les fondeurs éprouvés.