/entertainment/tv
Navigation

En confinement: Dumas et la redécouverte des Chick’n Swell

Dumas
Photo courtoisie Le chanteur Dumas.

Coup d'oeil sur cet article

Fier Victoriavillois, le chanteur Dumas a profité du confinement pour faire découvrir à son fils de sept ans l’œuvre d’autres artistes de son patelin natal : les Chick’n Swell.

« On a regardé leurs émissions via DVD, dit-il. Il trouve ça très drôle. Ç’a tellement bien vieilli. La preuve que ce qui compte, ce sont les idées et non le budget ! Là, on a hâte de descendre à Victoooooo ! »

Grand amateur de sport, Dumas indique s’ennuyer beaucoup du hockey professionnel, mais aussi du baseball, durant la pandémie. « Je me console avec The Last Dance, une série documentaire sur les Bulls de Chicago [au basketball] des années 1990. C’est vraiment excellent et la musique est incroyable. “Old school” ! »

Côté cinéma, le musicien s’est plongé dans plusieurs films de son enfance, qu’il a aussi fait découvrir à fiston. « J’ai regardé les trois films Jeu de puissance (The Mighty Ducks) avec mon fils qui joue au hockey. C’est un classique. Et aussi, les Aventuriers du timbre perdu, c’est la meilleure façon de voyager en ce moment ! »

Puisqu’il a une chronique musicale chaque vendredi sur les ondes d’ICI Première, Dumas continue de se garder à l’affût des nouveautés. « Pour moi, la musique parfaite en confinement, c’est la musique instrumentale, dit-il. Je pense aux deux premiers albums de Money Mark [qui a travaillé avec les Beastie Boys], ainsi qu’à Khruangbin et l’œuvre de Tommy Guerrero. J’ai aussi un coup de cœur pour les Québécois Boskorgï et Mr. Santé. »

Grand mélomane, il a même récemment préparé un quiz sur la musique des années 1990, internationale et québécoise. « J’ai fait une soirée virtuelle avec des amis. Ç’a été mon meilleur moment du confinement ! »

Encourager l’achat local

Se décrivant aussi comme un « grand, grand lecteur », Dumas vient de terminer la biographie de Flea, le bassiste des Red Hot Chili Peppers (Acid for the Children). Il a aussi lu Rainbow Man, « un excellent livre sur (David) Bowie. »

Ces temps-ci, Dumas essaie d’encourager les restaurants, cafés et disquaires locaux qui offrent la livraison durant la crise. « J’en ai aussi profité pour faire du ménage dans mes archives. C’est à suivre sur mon compte Instagram @dumasmusique ! »

Sa tournée s’étant terminée en décembre dernier, le musicien n’a pas eu à trop jongler avec son calendrier, avec l’arrivée de la COVID. « J’avais prévu me consacrer à l’écriture de nouvelles chansons cette année. Avec le confinement et la famille à la maison, j’écris plutôt de soir... comme quand j’avais 23 ans ! La grande différence, c’est que je ne sors pas en ville après, comme à l’époque (rires) ! » 

Les suggestions de Dumas 

Séries télé

  • Les Chick’n Swell
  • The Last Dance 

Les films

  • Jeu de puissance
  • Les aventuriers du timbre perdu