/news/green
Navigation

Une vague de froid s’abat sur le Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’hiver n’a décidément pas dit son dernier mot alors qu’une vague de froid et de gel va déferler sur le Québec dans les prochains jours avec des possibilités... de neige. 

« Pratiquement tout le Québec va connaître du froid, mais l’avis de gel concerne les régions du sud de la province, parce que c’est beaucoup plus inhabituel à ce temps-ci de l’année. On ne devrait pas avoir de temps plus chaud avant le milieu de la semaine prochaine », prévient André Cantin, météorologue chez Environnement Canada. 

Les normales présentement se situent autour de 18 °C le jour et 6 degrés la nuit, à Montréal. Toutefois, les prochains jours nous réservent une mauvaise surprise, alors que les températures devraient tourner autour du 10 °C dans la journée. La nuit, elle devrait s’approcher du point de congélation.

« On peut parler d’une vague de froid. Samedi matin, on pourrait même battre un record, qui est de 0, alors qu’on prévoit -1 °C. »

De la neige en mai

Pour ajouter au temps froid, de la neige est prévue en différentes quantités selon les régions du Québec. 

Un système venant des États-Unis pourrait causer une petite bordée de neige dans les régions les plus à l’est de la province d’ici la fin de la semaine. Les régions les plus touchées seraient la Gaspésie, le Saguenay–Lac-Saint-Jean et la réserve faunique des Laurentides.

« Des secteurs pourraient avoir des traces de neige, tandis que, pour d’autres, on pourrait avoir des accumulations par endroit, notamment dans les Laurentides, Lanaudière, les Appalaches, et dans les secteurs de Sherbrooke et de la Beauce », ajoute André Cantin. 

Du côté de la région métropolitaine, on prévoit que des averses pourraient se transformer en neige dans la nuit de vendredi à samedi. 

« Pour Montréal, on pourrait voir apparaître un peu de neige samedi. C’est quelque chose d’assez rare pour mai, mais ce n’est pas un phénomène exceptionnel, selon les données. On en avait eu des traces en 2016 et 2017, par exemple », souligne M. Cantin. 

La dernière bonne grosse tempête de neige à survenir s’est produite le 10 mai 1963, avec près de 22 centimètres. Des flocons ont déjà fait leur apparition un 20 mai à Montréal, en 1936, relate le météorologue.