/misc
Navigation

Des millions de dollars non réclamés, il y en a peut-être (un peu) pour vous

0507-dvp
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Qui n’a jamais ressenti du plaisir à trouver un billet de 20 $ plié serré dans le fond d’une poche d’un bermuda qu’on enfile pour la première fois à l’arrivée de l’été ?

Imaginez maintenant ce bonheur multiplié par 100 en découvrant que vous avez des droits sur le contenu d’un compte bancaire bien garni ou encore qu’un vieux chèque de remboursement d’impôt à votre nom n’a jamais été encaissé !

Vous avez peut-être de l’argent qui dort quelque part sans le savoir. Comment partir à la chasse au trésor ?

Registre des biens non réclamés du Québec

Un REER ou un FERR orphelins, le capital d’une police d’assurance passée inaperçue ou le contenu d’un coffret de sûreté oublié finissent par aboutir dans la cour de Revenu Québec, qui conservent ces valeurs le temps que les propriétaires légitimes, souvent des successions, les revendiquent.

Selon le dernier décompte, il y aurait pour plus de 350 millions de produits financiers, d’actifs successoraux et autres biens qui attendent dans les coffres de Revenu Québec.

La majorité des dossiers inscrits au registre concerne des biens non réclamés de moins de 500 $. Dans plus de 3500 dossiers cependant, il y en a pour plus de 10 000 $ !

Un moteur de recherche est à la disposition de tous. On peut effectuer une recherche par nom (le sien, celui des membres de sa famille, de défunts proches, et tous ceux qui nous passent par la tête). La démarche ne sera pas forcément fructueuse, mais le plaisir de fouiller est garanti...

Soldes non réclamés de la Banque du Canada

La Banque du Canada recueille quant à elle les contenus des comptes de banque à charte fédérale tombés dans l’oubli. À la fin de l’année passée, plus de 2,1 millions de soldes y étaient consignés, pour un montant total de quelque 890 millions de dollars.

Selon la banque centrale, le plus vieux solde en attente d’un propriétaire remonte à... 1900 !

De la même manière qu’avec le registre québécois, on peut faire ses recherches par nom. C’est tout aussi divertissant.

Un chèque d’impôt tombé dans la craque

Cela peut surprendre, mais depuis 20 ans, cinq millions de Canadiens n’avaient pas encaissé plus de 7,5 millions de chèques de remboursement d’impôt, pour un total non réclamé de 1 milliard de dollars.

La bonne nouvelle : cet argent n’est pas perdu, peu importe les années qui ont passé.

Depuis ce printemps, la plateforme « Mon dossier » de l’Agence du revenu du Canada (la même qui a servi à bénéficier des divers programmes d’aide financière fédéraux liés à la COVID-19) offre un outil qui permet de savoir si un chèque de remboursement d’impôt à notre nom n’a pas été encaissé, et de réclamer son dû. Une fois dans « Mon dossier », il faut cliquer sur « Services liés », puis sur « Chèques non encaissés ».

Si on vous doit de l’argent, vous le constaterez rapidement. Pour exiger votre remboursement, il suffit de remplir un formulaire électronique (TPSGC535) accessible par un lien affiché sur la même page.