/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Montréal doit faire pas mal mieux

Le déconfinement a été repoussé au moins jusqu’au 25 mai en raison de la situation qui ne s’améliore pas

Coup d'oeil sur cet article

Le déconfinement est encore repoussé d'une semaine dans le grand Montréal, où la situation reste bien plus critique qu'ailleurs en province. Commerces, écoles et garderies n'ouvriront pas leurs portes avant au moins le 25 mai.  

• À lire aussi: La barre des 35 000 cas franchie au Québec  

• À lire aussi: 1350 militaires dans 25 CHSLD d'ici la semaine prochaine  

• À lire aussi: Des subventions de 5 M$ aux entreprises et aux commerces   

« Montréal, c'est fragile, le reste du Québec, c'est le paradis », a illustré Horacio Arruda, directeur national de la santé publique.  

Lui et le premier ministre François Legault ne sont pas satisfaits de l’état de la propagation de la COVID-19 dans la métropole et ses banlieues, alors que l’écart se creuse avec le reste de la province.       

Des 121 nouveaux décès dus au coronavirus annoncés jeudi, pas moins de 119 (98%) proviennent du grand Montréal. Depuis le début de la crise, on déplore 2631 morts au Québec, dont 1666 sont de la métropole.   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Les Montréalais devront donc patienter encore avant de pouvoir reprendre le boulot, tout comme les écoliers, dont le retour en classe était prévu le 19 mai. Sans parler du manque criant de personnel soignant dans les hôpitaux montréalais, qui fait craindre le pire si la contagion s’accentue.    

François Legault a même précisé que la date du 25 mai n’est pas coulée dans le béton. Le déconfinement du grand Montréal se fera à cette date « si et seulement si la situation s’améliore », notamment du côté du personnel de la santé, a-t-il insisté.       

  • Jo-An Audrey Jetté, directrice générale de l’Organisation des jeunes de Parc-Extension PEYO, était à QUB radio:   

Plante salue la décision  

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, est totalement en accord avec la décision gouvernementale de repousser le déconfinement.   

« Je l’accueille favorablement, parce que la santé de la population doit toujours être ce qui prime, c’est ça le plus important », a-t-elle dit jeudi.  

« Dans la région métropolitaine, on a absolument besoin d’avoir plus de tests pour pouvoir mieux comprendre la situation et agir de façon ciblée, a soutenu la mairesse. Plus il y en aura, mieux ce sera. »  

Des policiers de Montréal sont au belvédère du mont Royal pour s’assurer du respect des mesures de distanciation physique, alors que la situation est loin d’être gagnée dans la région métropolitaine.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Des policiers de Montréal sont au belvédère du mont Royal pour s’assurer du respect des mesures de distanciation physique, alors que la situation est loin d’être gagnée dans la région métropolitaine.

Parallèlement à ce nouveau report, la Ville de Montréal a annoncé une aide d’urgence de 5 M$ pour les entreprises et les commerces montréalais dans le contexte de la crise sanitaire.    

  • ÉCOUTEZ Véronique Hivon, porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière d’éducation et pour la famille, à QUB radio:    

Déconfinement précipité ?   

Les commerces locaux, les entreprises d’économie sociale et les entreprises culturelles sont visés. Une aide directe de 3 M$, plutôt qu’un prêt, sera disponible, a fait savoir la mairesse Plante.  

Or, l’épidémiologiste Nima Machouf estime que le « déconfinement est précipité », alors que selon elle la capacité de tester la population n’est pas suffisante.  

« On n’est pas rendu là, surtout dans la grande région de Montréal, où 70 % de l’épidémie est concentré. Je comprends que les gens soient tannés, mais on n’a pas le choix. C’est un retour à la case départ sinon, a-t-elle affirmé jeudi à QUB radio. Si on n'est pas capable de tester massivement, le déconfinement se fera de manière inadéquate et chaotique. »  

De son côté, le président de l'Association des microbiologistes du Québec croit que la reprise des activités à Montréal ne sera pas envisageable tant que la situation ne sera pas totalement sous contrôle dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées durement frappés.   

« Se donner plus de temps, c’est une bonne idée pour regagner le contrôle. Je pense que c’est réaliste, mais il faut continuer de respecter les mesures gouvernementales », a indiqué Christian Jacob.  

– Avec la collaboration d’Antoine Lacroix  


Horacio Arruda sera à Montréal vendredi, pour une rare fois depuis le début de la crise, afin de constater la situation pire qu’ailleurs au Québec. Le directeur national de la santé publique va effectuer un point de presse avec son homologue régionale, la Dre Mylène Drouin.  

Le bilan du jour   

Cas dans le monde : 3 842 731   

Décès dans le monde : 268 999  

Cas au Canada : 66 201   

Cas au Québec : 35 238 (+911 par rapport à mercredi)  

À VOIR AUSSI             

  

  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.