/news/education
Navigation

Service de garde en milieu scolaire: un nouveau ratio qui inquiète

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | La Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) s’inquiète de l’augmentation du ratio dans les services de garde en milieu scolaire à une éducatrice pour 15 élèves. Elle demande au gouvernement Legault de faire marche arrière et de réinstaurer le ratio d’une éducatrice pour 10 élèves qui prévalait encore mercredi matin.

Dans un communiqué diffusé jeudi, la FPSS-CSQ indique ne pas comprendre la décision des autorités publiques québécoises concernant le changement de ratio dans les services de garde en milieu scolaire.

«On a déjà de la misère à faire respecter la distanciation dans les services de garde d'urgence avec un ratio de 1 : 10, alors que les écoles sont fermées. Imaginez ce que ce sera avec un ratio 1 : 15, dans des écoles à moitié pleines. Mais surtout, sur quoi la santé publique se base-t-elle pour changer ainsi ses consignes?» a demandé le président de la FPSS-CSQ, Éric Pronovost.

La FPSS-CSQ souhaite que la Santé publique explique davantage ce qui a mené à cette décision.

«Après plusieurs volte-face du gouvernement et deux mois de crise, il est temps de fournir des preuves sur ce qu'elle avance. Il en va de la santé du personnel et des enfants. Surtout que cette modification survient à deux jours de la réouverture des écoles et règle comme par magie le problème de pénurie de main-d'œuvre auquel fait face le gouvernement pour rouvrir les établissements scolaires. Mettons qu'on est en droit de se questionner», a lancé M. Pronovost.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.