/lifestyle/health
Navigation

Covid-19: hausse de mortalité chez les patients cancéreux

In the Hospital Sick Male Patient Sleeps on the Bed. Heart Rate Monitor Equipment is on His Finger.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Une étude rapporte que les patients atteints d’un cancer sont jusqu’à 6 fois plus à risque de développer des complications sévères et de décéder de la Covid-19.   

Comme la recherche l’a démontré au cours des dernières semaines, la Covid-19 est une maladie particulièrement dangereuse pour les patients qui présentent des comorbidités au moment de l’infection, en particulier l’obésité, le diabète de type 2 et l’hypertension.    

Les perturbations métaboliques et l’inflammation chronique qui sont associées à ces pathologies aggravent la sévérité de la maladie en déréglant la réponse immunitaire dirigée contre le virus, notamment en provoquant une production exagérée, une tempête moléculaire de cytokines inflammatoires qui va entraîner une dégradation rapide des fonctions physiologiques de base.    

Patients cancéreux à risque  

Une étude récente en Chine indique que le cancer est une autre comorbidité qui peut grandement influencer la sévérité de l’infection par le coronavirus(1). En comparant l’état de santé et le taux de mortalité d’environ 600 personnes hospitalisées pour la Covid-19, les chercheurs ont noté que les patients atteints d’un cancer au moment de l’infection avaient un risque de mortalité 3 fois plus élevé que ceux du même âge, mais qui n’étaient pas cancéreux. Les patients cancéreux étaient également plus à risque de développer des complications graves de l’infection, par exemple d’être admis aux soins intensifs et d’avoir besoin d’un support ventilatoire mécanique. Cette augmentation du risque de complications et de mortalité était particulièrement importante pour les personnes atteintes de cancers hématologiques (leucémies, lymphomes, myélomes) et du poumon, surtout lorsque ces cancers étaient métastatiques (hausse de 6 fois du risque de mortalité).   

Une grande vulnérabilité  

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la plus grande vulnérabilité des patients cancéreux à la Covid-19. Premièrement, l’efficacité du système immunitaire peut être sérieusement diminuée par le cancer, particulièrement dans le cas des cancers hématologiques qui attaquent directement les cellules immunitaires et réduisent les défenses naturelles. Les chercheurs ont d’ailleurs observé que la majorité des patients atteints de leucémies, lymphomes ou myélomes étaient immunosupprimés et que leur état clinique se détériorait très rapidement à la suite de l’infection.    

Pour les tumeurs non hématologiques, qu’on appelle tumeurs solides, c’est le cancer du poumon qui est le plus fréquemment associé à une hausse du risque de complications de la Covid-19, probablement en raison d’une diminution de la fonction pulmonaire qui aggrave la sévérité de l’infection respiratoire. Deuxièmement, il faut mentionner que certains traitements peuvent diminuer l’efficacité du système immunitaire et réduire du même coup la capacité à combattre l’infection. Par exemple, les patients qui avaient été traités par immunothérapie ou par chirurgie dans les 40 jours avant l’infection montraient une augmentation du risque de développer des complications sévères, d’être admis aux soins intensifs et de décéder de la Covid-19 comparativement à ceux qui n’avaient pas subi de traitements. Troisièmement, l’étude rapporte que les patients atteints d’un cancer ont 10 fois plus de risque d’être infectés par le coronavirus durant leur séjour à l’hôpital que les patients non cancéreux.    

Dans l’ensemble, ces données montrent à quel point les patients atteints d’un cancer représentent une population vulnérable à la Covid-19. La mise en place de mesures préventives très strictes est donc absolument nécessaire pour protéger ces patients à très haut risque.    


(1) Dai M et coll. Patients with cancer appear more vulnerable to SARS-COV-2: a multi-center study during the COVID-19 outbreak. Cancer Discov. 2020, publié le 28 avril 2020.