/weekend
Navigation

Jean-Michel Anctil: des livres pour oublier le confinement

ART-THEATRE-ETE
Phot Agence QMI, Joël Lemay Jean-Michel Anctil

Coup d'oeil sur cet article

Pour égayer nos journées de confinement, l’humoriste et animateur Jean-Michel Anctil nous recommande une foule de livres. 

Vous pouvez commencer par nous parler de vos plus gros coups de cœur littéraires ?

J’en ai tout de suite quatre qui me viennent à l’esprit :

ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie
  • Les piliers de la Terre de Ken Follett. J’ai plongé là-dedans comme si j’écoutais une série et quand je suis arrivé à la dernière page, j’ai été déçu de voir que j’avais déjà fini de le lire... Oui, ce livre parle des constructions de cathédrales, mais il parle aussi des magouilles du clergé. Il nous permet de comprendre à quel point l’Église pouvait nuire en ce temps-là. C’est passionnant. 
ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie
  • Saga de Tonino Benacquista. Ça raconte l’histoire de quatre auteurs has been qui ont été engagés pour écrire une série télé diffusée pendant la nuit. C’est peut-être parce que je suis dans le milieu, mais j’ai trouvé l’histoire vraiment bonne.
ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie
  • Carnets de naufrage et Chercher le vent de Guillaume Vigneault. J’ai beaucoup aimé ces livres, et comme Guillaume n’a rien publié depuis un moment, je lui ai écrit pour savoir quand il allait en faire un autre ! Je trouve qu’il a une belle plume. 

Vous êtes aussi un grand fan de romans policiers. Vous voulez bien nous faire quelques recommandations ? 

ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie

J’ai découvert Henning Mankell avec Meurtriers sans visage. C’est un livre que j’ai littéralement dévoré, et ensuite, j’ai tout acheté et j’ai tout lu de lui. Au niveau des romans policiers, les Henning Mankell sont pour moi de gros, gros coups de cœur. Par contre, je dirais qu’il vaut mieux lire la série des Kurt Wallander dans l’ordre. Comme ça, on peut suivre l’évolution personnelle et professionnelle de ce commissaire. 

Ceux qui ont aimé les enquêtes de Wallander peuvent aussi découvrir la série Commissaire Montalbano, de l’écrivain italien Andrea Camilleri. C’est un peu dans le même style, avec un inspecteur hors-norme auquel on s’attache. J’ai adoré tous ses livres, et en particulier Le voleur de goûter.

À part ça, j’aime beaucoup les livres de Chrystine Brouillet. Et si je dois en choisir un, je dirais Le collectionneur. C’est très bon, et vu que ça se passe chez nous, on a l’impression d’être encore plus plongé dans l’univers de l’auteure. J’ai aussi beaucoup aimé Le cri du cerf de Johanne Seymour. Son personnage principal est une femme flic dans la quarantaine qui a des défauts qu’on retrouve habituellement chez les hommes (elle boit trop, elle est coriace, etc.). J’ai trouvé ça le fun. 

Avec ce qu’on traverse en ce moment, quelques suggestions de livres drôles seraient bienvenues. Vous en avez ? 

ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie

Oui, les Brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio. Il a eu l’idée de prendre en note toutes les expressions et tous les commentaires des gens qui le faisaient sourire. Moi, là-dedans, il y en a beaucoup qui m’ont fait bien rire. Sinon, comme je suis un fan fini de Coluche, je dirais que son livre, Pensées et anecdotes, est à découvrir. 

Et pour décrocher complètement du quotidien, que conseillez-vous ? 

Si on n’a pas lu les Harry Potter, il serait dommage de passer à côté de ça. Moi, j’ai adoré ! Dans les page-turner, il y a également 13 heures de Deon Meyer. On est essoufflé juste en lisant le livre, parce qu’on court avec la fille qui a été témoin d’un meurtre et qui essaie d’échapper à une bande de tueurs ! Les sept jours du talion, de Patrick Senécal, est aussi quelque chose ! Dans ce thriller, on va voir un médecin kidnapper le meurtrier de sa petite-fille pour pouvoir le torturer pendant sept jours. Un film en a été tiré et j’aurais vraiment aimé jouer le rôle du médecin ! Pour finir, je pense au Parfum, de Patrick Süskind, qui raconte l’histoire d’un meurtrier doté d’un odorat exceptionnel. Sur la jaquette du livre, on dit que c’est un roman où on a l’impression que chaque page sent, et c’est vrai !

ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie

Est-ce qu’il y a un livre qui vous a marqué plus que n’importe quel autre ?

ART-THEATRE-ETE
Photo courtoisie

Le golfeur et le millionnaire de Marc Fisher. Moi, je suis un joueur de golf avec un mauvais caractère. J’ai toujours mauvais caractère, mais j’ai beaucoup changé en lisant ce livre-là ! Ça parle d’un vieux millionnaire qui, un jour, va inviter un joueur de golf à venir jouer sur son terrain. Et grâce à ses conseils, le joueur va apprendre à se concentrer sur ce qui s’en vient au lieu de toujours penser aux mauvais coups qu’il a faits. Maintenant, quand je manque un coup, je me dis qu’il est raté et que je ne peux pas le reprendre. Alors, je me concentre sur la suite et ça a changé ma game en mieux. 

Et que lisez-vous en ce moment ?

Les liens du sang, d’Antonio Nicaso et Lee Lamothe, un livre sur la mafia. Je l’ai commencé il y a deux jours et je commence à entrer dans l’histoire. J’ai hâte de voir sur quoi ça va déboucher.