/sports/soccer/impact
Navigation

Un ancien de l’Impact comparé à un grand coach

Damet
Photo courtoisie FC Cincinnati, Alex Stec Yoann Damet

Coup d'oeil sur cet article

L’entraîneur intérimaire du FC Cincinnati, Yoann Damet, semble avoir la totale confiance de ses joueurs. 

Tout récemment, le défenseur central du club Greg Garza a qualifié son coach de «José Mourinho français». Le comparatif n’a pas manqué de faire sourire Damet, qui était d’ailleurs de passage à l’émission La MLS cette semaine, à la chaîne TVA Sports, dimanche soir. 

Après tout, quel entraîneur ne serait pas flatté d’être comparé à l’un des plus grands pilotes de l’histoire du «foot»? 

«C’est très flatteur de la part de Greg. J’apprécie le commentaire. Je dois toutefois remettre les choses dans leur contexte. Je suis l’entraîneur du FC Cincinnati et je suis relativement jeune. J’ose imaginer que la comparaison vient du fait que Mourinho a dû passer, comme moi, par les bancs d’école pour se former en tant qu’entraîneur. J’ai encore beaucoup à faire pour arriver au niveau de José», a affirmé l’ex-pilote de l’Académie de l’Impact de Montréal. 

Affronter la crise de façon convenable 

Damet, comme tous ses collègues entraîneurs à travers la planète, n’a eu d’autre choix que de se plier (et de voir son équipe le faire) au confinement imposé par le coronavirus. 

Cela dit, il tente, depuis le début de la crise, de tirer le meilleur de cette situation difficile. 

«Il y avait deux façons d’affronter la crise. C’était soit d’être très négatif en disant qu’on était privés du terrain, ou soit d’être positif en comprenant que la situation nous donnait l’opportunité d’avancer sur d’autres projets.» 

Ayant pris le relais à la suite du départ de Ron Jans plus tôt cette année, Damet a par ailleurs confirmé que ses joueurs, en suivant bien sûr le protocole imposé par la Major League Soccer, seraient de retour sur le terrain dès vendredi.