/news/politics
Navigation

COVID-19: le Parti conservateur reporte son congrès politique de novembre prochain

COVID-19: le Parti conservateur reporte son congrès politique de novembre prochain
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur a décidé de reporter son congrès politique de novembre prochain, notamment en raison de la crise de la COVID-19.  

La décision annoncée lundi a été prise à l’unanimité par le comité exécutif de la formation politique fédérale à l’issue d’une réunion jeudi dernier.  

«On ne peut pas connaître à l’avance les restrictions sur le plan des déplacements et des rassemblements qui pourraient encore être en vigueur en novembre 2020 pour des congrès de la taille du nôtre, lequel attire ordinairement des milliers de délégués et d’autres invités. Ainsi, choisir de le reporter au lieu de retarder notre décision réduit au minimum les inconvénients pour nos membres et le parti», a déclaré le président du Parti conservateur, Scott Lamb, par communiqué.  

Il a ajouté que sa formation allait être occupée durant l’été en raison de la course à la chefferie qui a déjà été repoussée de deux mois par rapport à la date initiale à cause de la pandémie. Les membres pourront voter jusqu'au 21 août prochain pour remplacer le chef Andrew Scheer.  

«Il est difficile sur le plan logistique de tenir les assemblées de sélection des délégués étant donné que toute notre attention durant l’été sera concentrée sur l’envoi des bulletins de vote à nos membres et sur la réception au bureau national de chaque bulletin admissible dûment rempli et sur leur dépouillement», a précisé M. Lamb.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Le Parti conservateur n’a pas choisi une autre date pour le moment.  

«Parmi ses différentes options, le parti pourrait envisager de tenir le congrès plus tard en 2021 ou, si les directives sanitaires empêchent des rassemblements de l’envergure de notre congrès, nous pourrions tenir un congrès virtuel, comme se proposent de le faire de nombreuses autres organisations», a ajouté le président du parti.