/news/politics
Navigation

Les inspecteurs surveilleront de près les chantiers, dit Boulet

construction residentielle
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a promis lundi que le respect des consignes sanitaires sera surveillé de près sur les chantiers de construction de la province.  

Tous les chantiers commerciaux et industriels, et non juste la construction résidentielle comme c'était précédemment le cas, ont pu redémarrer lundi au Québec. Pour marquer le coup, le ministre Boulet s'est rendu sur un chantier de Trois-Rivières.  

Selon lui, la relance de la construction est un risque calculé dans la mesure où les entrepreneurs et les travailleurs peuvent faire preuve de discipline dans le respect des consignes sanitaires. «Il faut que ce soit un retour au travail en sécurité et, je répète, on ne fera pas de compromis s'il y a des chantiers ou des entreprises récalcitrants. On va intervenir. On a une masse critique d'inspecteurs», a-t-il martelé en conférence de presse.  

Il faut dire que l'expérience sur les chantiers de construction résidentielle rouverts le 20 avril dernier s'avère généralement bonne. «Ça va bien au moment où on se parle», a noté le président de la FTQ, Daniel Boyer. «On a constaté peut-être depuis la semaine dernière un petit relâchement. C'est tout à fait normal. Les gens étaient prudents au départ et moins prudents par la suite. Donc, il faut répéter les consignes.»  

Du côté manufacturier, un industriel de Trois-Rivières prévoit qu'il y aura une bonne côte à remonter pour retrouver le niveau d'activités d'avant la pandémie. «Il faut que le client soit au rendez-vous, et les clients sont inquiets. Ils ne savent pas trop ce qui va se passer dans l'avenir», a observé le président de l'atelier d'usinage Fab 3R, Yves Lacroix.