/news/coronavirus
Navigation

Côte-Nord: débat sur la pertinence des points de contrôle routier

Coup d'oeil sur cet article

La pertinence de maintenir les points de contrôle routier pour empêcher la propagation de la COVID-19 fait toujours l'objet de débat sur la Côte-Nord.

Si plusieurs citoyens, dont des villégiateurs, réclament la fin de cette contrainte, d’autres la considèrent toujours comme pertinente.

«Moi je trouve que c’est une bonne chose. Passé Tadoussac, il ne faudrait pas que ça arrive ici. On est bien, il n’y a pas de cas sur la Côte-Nord», a confié Lili Boucher, rencontrée au point de contrôle de Rivière-à-la-Chaloupe en Minganie, situé à l’ouest de la municipalité de Rivière-au-Tonnerre. Elle se dirigeait vers Sept-Îles pour prendre livraison d’une pièce pour une entreprise de pêche.

Depuis la fin avril, aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été déclaré sur la Côte-Nord. Il y aurait actuellement seulement quatre cas positifs dans la région.

Le gouvernement du Québec a toujours l'intention de lever le point de contrôle de Tadoussac lundi prochain, mais celui de la Minganie est maintenu pour une durée indéterminée.

La direction de la santé publique de la Côte-Nord n’a pas commenté les discussions en cours entourant les points de contrôle. Ceux de la Minganie et de la Basse-Côte-Nord ont été établis pour des considérations de santé publique comme l’éloignement, l’accès aux soins de santé, une population plus âgée et plus affectée par des maladies chroniques.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres