/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19: le député des Îles demande un corridor de circulation jusqu'à l'archipel

Le député Arseneau veut assurer la circulation automobile jusqu’à l’archipel

Le député péquiste des Îles de la Madeleine, Joël Arseneau
Photo d'archives, Simon Clark Le député péquiste des Îles de la Madeleine, Joël Arseneau

Coup d'oeil sur cet article

Inquiet des décisions des provinces voisines de fermer leurs frontières tout l'été, le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, presse Québec de s'entendre avec elles pour assurer la circulation jusqu'à l'archipel.  

• À lire aussi: COVID-19: bientôt plus de 40 000 cas confirmés au Québec  

• À lire aussi: Le maire des Îles-de-la-Madeleine ne va pas «basher Montréal» alors qu'il a du homard à vendre 

Le député a réagi à l'affirmation faite mardi par le ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (NB), Dominic Cardy. Celui-ci a confirmé que les frontières de sa province avec le Québec et la Nouvelle-Écosse ne rouvriront pas cet été. Quant à la frontière avec l'Île-du-Prince-Édouard, le premier ministre néo-brunswickois, Blaine Higgs, avait laissé entendre qu'elle pourrait être rouverte puisque l'île ne compte plus de cas de COVID-19.     

Or, le passage par le NB est nécessaire pour les voyageurs qui veulent atteindre les Îles-de-la-Madeleine par la voie terrestre et par traversier. C'est pourquoi M. Arseneau presse Québec de s'entendre avec ses voisines. Il a exprimé son opinion mercredi sur sa page Facebook.      

«Je demande formellement à la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault et à la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, d’entreprendre sans délai des pourparlers avec les gouvernements du Nouveau-Brunswick et de l’Ile du Prince-Édouard afin de sécuriser un corridor de passage vers les Iles», a-t-il plaidé.      

Il est essentiel, selon lui, d'assurer «pour les prochains mois non seulement la chaîne d’approvisionnement, mais aussi la circulation résidentielle, familiale et éventuellement touristique à destination de l’archipel».     

M. Arseneau ne veut pas que le sort des Îles repose sur les décisions d'autres administrations provinciales. «Les Îles-de-la-Madeleine ne peuvent tout simplement pas se permettre d’être enclavées sur décision des provinces voisines.»     

Un bémol  

Le maire des Îles, Jonathan Lapierre, émet quant à lui un bémol. Oui, le corridor de circulation, mais il souligne que l'archipel ne pourra pas accueillir tout le monde. «Il faut faire attention, parce que nous, aux Îles, on commence à parler de capacité d'accueil. Le député a son rôle à jouer, moi, j'ai le mien. Le bateau a une capacité d'accueil de 50%. Il ne peut avoir un corridor où tout le monde peut passer. [...] C'est pas qu'on n'aime pas les gens, on ne fait pas de Montréal "bashing", mais on peut pas. Le bateau est limité.»   

De plus, souligne-t-il, on ne sait pas combien de clients les commerces et les hôtels pourront accueillir. «Il va falloir faire des choix.» Cela passera peut-être par la CTMA, la coopérative de transport qui opère le traversier, de faire le tri dans ses réservations. Mais plusieurs inconnus demeurent, convient le maire. «Il faut attendre les directives du gouvernement par rapport à l'ouverture de la saison touristique.»   

Selon lui, les gens qui ont des chalets ou des résidences secondaires dans l'archipel et qui viennent de l'extérieur n'ont pas à s'inquiéter. Les campeurs en VR seront autonomes et n'auront pas de problèmes si les campings rouvrent. La situation reste cependant incertaine pour les hôtels ainsi que les chalets et les maisons en location, dit-il. Il s'agit d'un véritable «casse-tête».    

La mairie est en discussion avec la CTMA et Tourisme Îles de la Madeleine pour évaluer la capacité d'accueil de l'archipel pour l'été à venir.   

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.