/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

François Legault a enlevé son masque «tout croche»

Une médecin spécialiste explique la bonne façon de faire et les pièges à éviter

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Legault a porté un masque pour la première fois, hier, en conférence de presse. En voulant l’enlever pour s’adresser à la population, il a commis des maladresses de manipulation que Le Journal a fait analyser par une spécialiste. « Il a fait ça tout croche, commente en riant la Dre Marie-Michelle Bellon, spécialiste en médecine interne. Mais porter un masque, ce n’est pas si sorcier que ça. » Voici la bonne façon de faire et les pièges à éviter quand on se couvre le visage.  

• À lire aussi: Le masque en sortant de chez vous  

• À lire aussi: «L'État doit nous aider», dit Plante à propos des masques

Toucher l’extérieur : NON!  

Photo courtoisie

Tout d’abord, François Legault retire le masque de son visage en touchant visiblement l’extérieur de celui-ci.  

« À ce moment, c’est le devant [du masque] qui est potentiellement contaminé par les gouttelettes des autres si on s’est promené en public, indique la Dre Bellon­­­. On ne doit pas le toucher. »  

« Il faut le prendre par les ganses, et aussi éviter de se mettre les doigts dans le visage, poursuit-elle. Mais M. Legault a touché le devant. »  

Pour la mise en place initiale du masque, la spécialiste fait valoir qu’on peut le mettre « comme on veut », tant que l’on s’est préalablement lavé les mains.  

Replier aléatoirement : NON!  

Photo courtoisie

Ensuite, on voit le premier ministre prendre son masque et le replier aléatoirement, en posant ses doigts à l’intérieur et à l’extérieur, analyse la Dre Bellon.  

« Une fois qu’il est détaché, il faut enlever le masque de manière à le repousser du visage, et il faut le replier de l’intérieur vers l’extérieur. Car à l’intérieur, ce sont nos propres microbes, ce n’est pas grave. » Puis, préférablement, on place le masque dans un sac, recommande la spécialiste.  

Lorsqu’on a fini de ranger le matériel de protection, la professionnelle de la santé rappelle que l’on doit se laver les mains durant « un bon 20 à 30 secondes ».  

« Taponner » : NON!  

Photo courtoisie

Finalement, M. Legault a touché, plié, et replié de toutes les manières possibles le masque avant de le déposer devant lui, et de le taper à quelques reprises.  

« Il l’a vraiment “taponné” », illustre la Dre Bellon avec un sourire en coin, sans vouloir lui jeter la pierre.  

« Il a une pression énorme. Il est humain et n’importe qui aurait pu faire une erreur de démonstration. Il n’est pas médecin », précise-t-elle, ajoutant qu’il faut éviter de trop manipuler son masque.  

« Mais enfin, ses deux collègues et lui ont porté un masque. L’image était forte. C’est ça, l’important », conclut la médecin, qui est l’une des signataires de la lettre Un masque pour tous, publiée il y a un mois.  

À VOIR AUSSI

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.