/news/health
Navigation

Les optométristes veulent reprendre du service

Les optométristes veulent reprendre du service
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les optométristes souhaitent reprendre du service pour le bien des Québécois, eux qui ne répondent qu'aux urgences depuis le 24 mars dernier. 

Les optométristes disent disposer de masques, de gants et de visières pour se protéger et garder leur clientèle en sécurité en ces temps de pandémie de COVID-19. 

«En optométrie, tout comme dans plusieurs autres sphères du domaine médical, la continuité des soins joue un rôle primordial dans la santé des patients», a dit mercredi le Dr Guillaume Fortin, optométriste et président de l'Association des optométristes du Québec (AOQ), par communiqué. 

Les Québécois qui ont des maladies oculaires chroniques comme le glaucome ou la dégénérescence maculaire n’ont pas le droit de voir leur optométriste, rappelle l’AOQ. 

En plus des suivis qui sont interdits, aucun dépistage n’est possible et les examens de la vue sont interdits, même auprès des jeunes, ce qui fait dire à l’AOQ que le «retard [accumulé] en empêchant la réouverture des soins de routine sera impossible à rattraper et pourrait avoir de lourdes conséquences pour ces enfants». 

«Nos patients ont besoin de suivis réguliers et la fenêtre de temps pour intervenir avant que leur état se détériore est limitée. Nous devons éviter que la crise actuelle n'aggrave la santé des yeux des Québécois», a indiqué le Dr Fortin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.