/world/middleeast
Navigation

Syrie: 9,3 millions de personnes ne mangent pas à leur faim

SYRIA-CONFLICT-DISPLACED-HEALTH-VIRUS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Quelque 9,3 millions de personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire dans la Syrie en guerre, a indiqué jeudi le Programme alimentaire mondial (PAM), un niveau record enregistré dans un contexte d’épidémie du nouveau coronavirus et d’une grave crise économique.  

« Neuf années de guerre, aliments vendus à des prix records et maintenant la COVID-19 ont poussé les familles en Syrie au delà de leurs limites », souligne l’agence onusienne sur son compte Twitter.  

« Le PAM estime que 9,3 millions de personnes sont désormais dans une situation d’insécurité alimentaire », ajoute l’organisation qui évoque un niveau « record ».  

Il y a six mois seulement 7,9 millions de personnes vivaient dans l’insécurité alimentaire, rappelle à l’AFP une porte-parole du PAM.  

Fin avril, l’agence avait annoncé que les prix des produits alimentaires en Syrie avaient doublé en un an.  

Dans pays dévasté par neuf ans de guerre, environ 83% de la population vit sous le seuil de pauvreté, selon des statistiques de l’ONU.   

Et ces derniers mois, la situation économique s’est encore aggravée, s’accompagnant d’une dégringolade historique de la livre syrienne face au dollar.  

Les mesures de confinement adoptées à la mi-mars pour lutter contre la maladie de COVID-19 ont porté un nouveau coup dur en paralysant quasiment le pays.  

Début mai, le président Bachar al-Assad a reconnu l’ampleur de la crise, estimant que le « citoyen » était confronté à « la faim, la pauvreté (...) ou la maladie ».  

Ces derniers jours, le gouvernement a commencé à revoir les mesures adoptées pour enrayer la propagation du virus, autorisant notamment une réouverture de certains commerces et des marchés et une reprise des transports publics.  

Dans les zones sous le contrôle de Damas, 48 cas de contamination ont été officiellement recensés, dont trois décès. Dans les territoires du nord-est tenus par les Kurdes, six cas dont un décès ont été rapportés, selon l’ONU.  

La guerre en Syrie a fait plus de 380 000 morts et poussé des millions de Syriens à l’exil depuis 2011.