/finance/business
Navigation

Québecor dénonce le carnage des géants du web

Coup d'oeil sur cet article

Québecor inc. n’est pas épargnée par la COVID-19 et celle-ci ne fait qu’accentuer les ravages causés par les géants du web, a soutenu hier son président et chef de la direction, Pierre Karl Péladeau. 

Alors qu’Ottawa multiplie les programmes d’aide financière en tout genre, les médias attendent toujours, a rappelé M. Péladeau, en marge de l’assemblée annuelle des actionnaires de l’entreprise de médias et de télécommunications. 

« Subissant les impacts des Google, Amazon, Facebook et Apple (GAFA) depuis de nombreuses années, l’industrie des médias se retrouve face à un gouffre encore plus grand en raison de la pandémie, qui entraîne d’énormes baisses de revenus publicitaires », a affirmé le magnat de la presse.  

« Notre gouvernement fédéral tarde à agir et même à prendre position, alors que d’autres pays comme l’Australie et la France ont annoncé récemment leur intention d’obliger Google et Facebook à payer leur juste part pour l’utilisation des contenus des éditeurs de presse », a-t-il déploré. 

Revenus en hausse 

Portée par sa filiale Vidéotron, Québecor a maintenu des revenus en hausse au premier trimestre 2020, malgré le début de la crise de la COVID-19.   

Avec des revenus de 1,06 milliard $ pour la période de trois mois qui s’est terminée le 31 mars, l’entreprise a engrangé 28,2 M$ de plus qu’au premier trimestre 2019, une hausse de 2,7 %.   

Les profits ont cependant baissé. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires s’est chiffré à 131,6 M$ (0,52 $ par action) contre 189,0 M$ au même moment l’an dernier, soit une baisse de 57,4 M$. Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement ajusté a toutefois augmenté de 3,8 % pour s’établir à 436,7 millions $.   

La progression des revenus de la filiale Vidéotron est importante, notamment en équipements vendus (26,9 M$ ou 54,7 %) et en téléphonie mobile (18,8 M$ ou 13,3 %). Les secteurs Télécommunications et Médias affichent des croissances de 34,0 M$ (4,0 %) et 2,1 M$ (1,2 %).   

– Avec l’Agence QMI