/world/usa
Navigation

Trump espère un vaccin d’ici la fin de l’année, «peut-être avant»

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Le président américain Donald Trump s’est montré vendredi optimiste sur un vaccin contre le coronavirus, disant en espérer un d’ici la fin de l’année, «peut-être avant».  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie   

• À lire aussi: Des camionneurs perturbent un discours de Trump  

• À lire aussi: Une entreprise de Québec soulève une vague d’espoir   

« Nous pensons que nous allons avoir de très bons résultats très rapidement », a déclaré M. Trump depuis les jardins de la Maison-Blanche.     

« Nous espérons avoir (un vaccin) d’ici la fin de l’année, peut-être avant. Nous faisons des progrès spectaculaires », a-t-il ajouté.     

Évoquant la coopération internationale sur ce thème, le milliardaire républicain a salué « un très bon état d’esprit ».     

• À lire aussi: Cinq vaccins déjà testés sur l’homme en Chine  

• À lire aussi: Bill Gates, «poupée vaudou» des complotistes  

Il a promis que le gouvernement déploierait toutes les ressources nécessaires pour distribuer le vaccin dès qu’il sera disponible, précisant que l’armée serait mobilisée pour cette opération exceptionnelle.     

« Des millions d’Américains y auront rapidement accès », a-t-il assuré.     

Un peu plus tard lors de sa conférence de presse, le locataire de la Maison-Blanche a cependant nuancé son optimisme.     

« Je ne veux pas que les gens pensent que tout dépend d’un vaccin, mais un vaccin serait formidable », a-t-il affirmé.     

« Je veux être clair: vaccin ou pas, nous sommes de retour », a-t-il ajouté, évoquant le déconfinement en cours à travers le pays.     

L’Agence européenne du Médicament (EMA) a estimé jeudi qu’un vaccin pourrait être disponible dans un an.