/investigations/health
Navigation

COVID-19: le party de trop dans un CHSLD de Québec?

Des employés de l’Hôpital général de Québec ont emmené des résidents à l’extérieur malgré le confinement

Hôpital Général de Québec fête extérieur CHSLD COVID
Captures d’écran, Les Productions Rayn L’Art du Rythme Les images tournées le 7 mai dernier montrent une petite fête organisée devant le Centre d’hébergement de l’Hôpital général de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Trois jours avant l’éclosion de COVID-19 à l’Hôpital général de Québec, des employés ont transporté des résidents à l’extérieur de l’établissement, à l’encontre des mesures de confinement, pour participer à une petite fête.  

Le 7 mai dernier, des employés de l’Hôpital général de Québec (HGQ) ont voulu que quelques usagers profitent d’une petite fête organisée par des bénévoles devant le centre d’hébergement.     

Le thermomètre affichait quinze degrés Celsius à Québec. L’une des premières belles journées du printemps.    

Malgré l’interdiction de visites et les règles strictes de confinement et sanitaires dans les CHSLD, une vingtaine de personnes se sont réunies devant l’établissement, incluant plus d’une dizaine de résidents vulnérables.     

Dans une vidéo obtenue par notre Bureau d’enquête, on peut voir des résidents en fauteuil roulant, accompagnés du personnel qui s’active au rythme d’une chanson de La Compagnie créole.    

Du personnel a rassemblé des usagers à l’extérieur pour qu’ils profitent du spectacle et du beau temps.
Captures d’écran, Les Productions Rayn L’Art du Rythme
Du personnel a rassemblé des usagers à l’extérieur pour qu’ils profitent du spectacle et du beau temps.

Trois jours plus tard, une éclosion de cas de COVID-19 apparaît dans l’établissement.     

Depuis, 14 usagers ont été infectés ainsi que deux employés, pour un total de 16 cas.     

Il s’agit d’un des rares nouveaux lieux d’éclosion de la COVID-19 dans un CHSLD de la région de Québec. Des membres du personnel sont inquiets, d’autant que le bâtiment compte 259 lits au total.    

À l’encontre des mesures  

Le porte-parole du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Vincent Lamontagne, admet que cette initiative est allée à l’encontre des mesures de confinement mises en place, même si le geste était au départ bien intentionné.     

L’organisme dit insister sur l’importance du respect rigoureux des mesures de confinement, de prévention et de contrôle des infections en place afin d’assurer la sécurité de tous ses usagers et employés.    

Pour des raisons dites de confidentialité, le CIUSSS refuse d’indiquer si des personnes qui ont assisté à cet événement extérieur ont été déclarées positives à la COVID-19.     

Hôpital Général de Québec fête extérieur CHSLD COVID
Captures d’écran Les Productions Rayn L’Art du Rythme

«Nous jugeons qu’il serait imprudent de faire un lien entre l’éclosion en cours et la tenue de cette activité», a expliqué M. Lamontagne.     

Seul établissement  

Depuis quelque temps, les Productions Rayn L’Art du Rythme, en partenariat avec la Fondation pour les aînés et l’innovation sociale, ont décidé de rendre visite aux centres d’hébergement de la région de Québec avec une disco mobile extérieure. L’objectif est de briser l’isolement et apporter du bonheur aux travailleurs de la santé et aux résidents confinés.     

Partout, les règles de confinement sont suivies à la lettre par les établissements, nous a-t-on indiqué.     

Jonathan Renaud, qui produit gratuitement l’événement devant les centres d’hébergement, assure qu’il s’agit du seul l’endroit où des usagers étaient à l’extérieur lorsqu’ils sont arrivés.