/investigations
Navigation

COVID-19: 59 programmes d’aide en 56 jours

Les milliards d’Ottawa pleuvent sans interruption depuis le début de la pandémie de coronavirus

GEN-JUSTIN TRUDEAU
Capture d'écran, TVA Nouvelles Le premier ministre Justin Trudeau n’a pris que cinq jours de congé, sans point de presse, depuis la mi-mars.

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau a fait pleuvoir les milliards du fédéral depuis le début de la crise de la COVID-19, en multipliant les programmes d’aide au même rythme que celui de ses points de presse quasi quotidiens.  

Jusqu’à maintenant, le gouvernement Trudeau a annoncé pas moins de 59 programmes d’aide directe pour affronter la pandémie, totalisant 154 G$, selon une compilation effectuée hier par notre Bureau d’enquête.  

Le nombre de programmes équivaut pratiquement à celui des interventions quotidiennes du premier ministre depuis sa résidence de Rideau Cottage, à Ottawa.  

M. Trudeau a commencé à s’adresser aux Canadiens le 16 mars dernier, il y a donc maintenant 61 jours.  

Il n’a pris que cinq jours de congé.  

Il y a donc eu 56 points de presse, soit presque le même nombre que celui des programmes annoncés.  

De l’argent pour tous  

Cette multiplication a fait en sorte que personne n’a été oublié. Que ce soient les artistes, les agriculteurs, les aînés, les pêcheurs, les entreprises ou les étudiants, tous auront droit à leur part du gâteau fédéral.  

Il y a deux semaines, notre Bureau d’enquête avait effectué une première compilation de l’effort d’Ottawa.  

On arrivait alors à un total de 48 programmes totalisant 147,3 G$.  

Depuis, il s’en est ajouté 11 autres, assortis d’une facture totale de 6,7 G$.  

Parmi eux, on retrouve des initiatives à grande portée, comme le versement d’un paiement de 300 $ aux aînés bénéficiant de la Sécurité de la vieillesse et de 200 $ pour ceux touchant le Supplément de revenu garanti.  

Annoncée mardi par Justin Trudeau, cette mesure vise 6,7 millions de personnes âgées et entraînera à elle seule un déboursé de 2,5 G$.  

Lourd déficit à prévoir  

Dans les dernières semaines, on a aussi appris que le complément salarial pour les travailleurs essentiels à faibles revenus allait coûter 3 G$ à Ottawa, une information qui n’avait pas été divulguée lors de l’annonce du programme.  

Cette somme n’était pas comprise dans notre compilation initiale.  

Toutes ces dépenses vont nécessairement alourdir considérablement le déficit fédéral cette année. Il devrait s’élever à au moins 259 G$.  

La dette, quant à elle, devrait atteindre le chiffre astronomique de 1 billion $ (1000 milliards), une situation sans précédent dans l’histoire canadienne.  

11 nouvelles mesures en deux semaines  

Agriculteurs et pêcheurs  

Prestation pour les pêcheurs   

  • 267,6 millions $    

Elle couvrira 75 % des pertes chez les pêcheurs autonomes et les membres d’équipage qui n’ont pas accès à la PCU, jusqu’à concurrence de 847 $ par semaine pour un maximum de 12 semaines.  

Subvention aux pêcheurs   

  • 201,8 millions $    

Destinée aux petites entreprises de pêche qui n’ont pas accès à d’autres formes d’aide pour les PME, la subvention prévoit le versement d’un montant unique de 10 000 $ par entreprise.  

Aide pour faire face aux coûts supplémentaires de la pandémie   

  • 125 millions $      

Initiative lancée dans le cadre du programme Agri-relance. Il s’agit de mesures destinées aux producteurs de bœuf et de porc.  

Fonds de traitement d’urgence    

  • 77,5 millions $      

Aide aux producteurs alimentaires pour améliorer leurs protocoles sanitaires, pour revoir leurs opérations et acheter des équipements de protection individuelle.  

Aide à la redistribution des aliments excédentaires   

  • 50 millions $      

Ce programme vise à racheter des aliments produits en surplus, comme la pomme de terre et la volaille, pour les redistribuer aux banques alimentaires.  

Entreprises  

Crédit d’urgence pour les grands employeurs   

  • Coûts non dévoilés    

Prêts aux grandes entreprises en manque de financement à cause du ralentissement causé par la pandémie. Les entreprises admissibles peuvent obtenir un financement de 60 millions $ et plus.  

Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial   

  • Coûts non dévoilés    

Programme conjoint avec les provinces de prêts-subventions destinés aux petites entreprises en difficulté qui permet de couvrir 50 % des loyers commerciaux d’avril, de mai et de juin.  

Aînés  

Bonification de la sécurité de vieillesse   

  • 2,5 milliards $    

Versement d’un paiement unique non imposable de 300 $ aux aînés qui bénéficient de la Sécurité de la vieillesse et de 200 $ de plus à ceux qui obtiennent le Supplément de revenu garanti.  

Élargissement du programme Nouveaux Horizons   

  • 20 millions $    

Investissement supplémentaire dans ce programme afin de combattre notamment l’isolement des personnes âgées et maintenir un réseau de soutien social.  

Autres  

Soutien au personnel de recherche   

  • 450 millions $    

Il s’agit d’aider les universités et centres de recherche en santé à garder leur personnel de recherche en subventionnant 75 % des salaires jusqu’à un maximum de 847 $ par semaine. De l’aide sera aussi versée pour assurer le bon fonctionnement des activités de recherche.  

Suspension des tarifs douaniers sur des produits médicaux   

  • Coûts non dévoilés    

Les droits de douane sur les importations de masques et d’équipement de protection individuelle sont suspendus pour le moment.