/investigations/truth
Navigation

Exagération sur les milliards $ à Ottawa

CANADA-POLITICS-VOTE
Photo d'archives, AFP Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a plaidé mercredi pour une plus forte hausse des transferts en santé.

Coup d'oeil sur cet article

Chaque samedi, les recherchistes de notre Bureau d’enquête de Montréal, Québec et Ottawa débusquent les fausses nouvelles, vérifient des déclarations et trouvent les vrais chiffres.


L'ÉNONCÉ

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a plaidé mercredi pour une plus forte hausse des transferts en santé, soulignant que les 500 M$ annoncés pour aider les provinces à faire face à la crise ne représentaient qu’une faible part des dépenses spéciales encourues depuis le début de la pandémie. 

« Depuis ce temps-là, le gouvernement a largement défoncé les 250 G$ d’engagements », a-t-il soutenu.

LES FAITS

Les mesures annoncées depuis le début de la crise s’élèveraient à 146 G$, selon le Directeur parlementaire du budget. Depuis, Ottawa a ajouté d’autres programmes d’aide, mais pas encore au point d’atteindre 250 G$.

Pour arriver à son impressionnant total, M. Blanchet inclut dans son calcul le report du paiement de l’impôt et des versements de la taxe de vente et des droits de douane annoncés par Justin Trudeau.

Ces mesures s’élèveraient à 85 G$, selon un rapport du ministère des Finances. 

Or, les contribuables et les entreprises devront payer leurs impôts et faire leurs versements, ce qui réduira le montant de la dépense. M. Blanchet additionne aussi la valeur des programmes de prêts et de garanties de prêts accordés aux entreprises, estimés à plus de 80 G$, qui devront aussi être remboursés un jour.