/sports/huntfish
Navigation

Faire le bon choix de GPS

Coup d'oeil sur cet article

Pas toujours facile de faire le bon choix quand vient le temps de s’équiper d’un GPS. Certains disent qu’il ne doit pas être compliqué, d’autres prônent le contraire.  

• À lire aussi: La pêche réinventée

Histoire d’en avoir le cœur net, j’ai discuté avec un spécialiste en la matière qui possède sa propre école et qui prononce de nombreuses conférences dans les évènements de chasse et pêche au Québec, Sylvain Saint-Louis. 

« On me pose souvent la question sur le GPS le plus facile à utiliser. On me mentionne que l’on ne veut rien savoir des gadgets. À cela, je réponds que plus un GPS a des gadgets, plus il devient facile à utiliser, car ce sont ces mêmes gadgets qui permettent de mettre l’appareil à votre main.  

« Marquer un waypoint, c’est très facile, mais de bien l’enregistrer, c’est autre chose. Il faut avoir accès à la précision et être capable d’avoir cette information sous la main, c’est-à-dire qu’elle soit affichée dans toutes les pages de navigation. C’est ça des gadgets. C’est d’être capable de personnaliser son appareil pour le rendre facile à utiliser, sinon vous devrez faire plusieurs opérations pour arriver à accéder à cette information. » 

Pour retourner à un waypoint que l’on a enregistré, c’est simple, mais encore faut-il l’avoir mis à la bonne place pour réussir. 

« Il faut savoir utiliser son GPS avec la bonne échelle de profondeur, avoir un très bon zoom sur l’appareil, un élément plus important à mon avis que la grosseur de l’écran. » 

Pour bien choisir 

Selon cet expert, il n’y a pas de grand secret pour faire le bon choix d’un GPS. 

« Il faut choisir un appareil en vérifiant que les données puissent être personnalisées sur les diverses pages de navigation. Il faut s’assurer de pouvoir choisir le système de coordonnées adéquat ou, du moins, avoir une bonne base en orientation pour être en mesure de se démêler. Le choix d’un bon zoom peut faire la différence sur l’appareil. Aussi, certains diront que je prêche pour ma paroisse, mais je crois qu’il faudrait que l’amateur se garde une partie de son budget pour suivre une bonne formation. » 

En terminant, M. Saint-Louis a tenu à rappeler que même si le GPS est un outil très fiable, il ne faut pas oublier qu’avant de se déplacer, il faut regarder la position du soleil pour s’orienter, si cela est possible. Il conseille de toujours avoir en sa possession une bonne boussole.