/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

La course aux remèdes: le plasma convalescent, une «avenue intéressante»

Coup d'oeil sur cet article

L’avenue « très intéressante » de l’injection de plasma convalescent pour aider les patients à vaincre la COVID-19 continue d’alimenter les espoirs. 

• À lire aussi: COVID-19: notre bilan mensuel de la recherche

La procédure consiste à injecter à une personne malade du plasma d’un patient déjà rétabli. Le plasma est le produit sanguin dans lequel se retrouvent les anticorps. On permet ainsi au malade de développer une immunité passive. 

Anticorps 

« Ce ne sont pas les anticorps de la personne, ce sont ceux reçus de quelqu’un d’autre, qui a développé la maladie, qui a développé des anticorps. On tente de voir si le malade va être capable de combattre ensuite la maladie », explique Sylvie Bouchard, directrice de l’évaluation des médicaments et des technologies à des fins de remboursement de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). 

« C’est une modalité thérapeutique qui semble intéressante. Elle est étudiée dans différents protocoles de recherche, dont un programme de recherche canadien, qui est soutenu par Héma-Québec. » 

L’Ebola et la rougeole 

Le plasma convalescent a déjà démontré son efficacité dans d’autres maladies comme l’Ebola ou la rougeole.  

Dans une étude pilote réalisée auprès de 10 patients gravement malades et publiée par l’Académie américaine des sciences, les chercheurs ont observé une amélioration des symptômes en trois jours. 

Limites 

Puisque c’est un produit sanguin, le traitement a ses limites, comme celle de la compatibilité du sang. 

Aussi, il nécessite la contribution de plusieurs patients rétablis qui acceptent de donner du sang, et ce tous les six jours, souligne Mme Bouchard.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.