/news/transports
Navigation

Le Train de Charlevoix annule sa saison estivale

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-SAINT-PAUL - L’absence de la clientèle internationale et la lourdeur des mesures sanitaires exigées par le gouvernement provincial ont poussé Réseau Charlevoix à annuler sa saison estivale. 

«Imaginez-vous 100 personnes sur un quai avec la distanciation sociale qui étaient déjà embarqués dans des trains. Selon nos calculs, on aurait pu remplir nos trains à 40% de leur capacité», indique Nancy Belley, directrice générale de Réseau Charlevoix. 

L’entreprise n’a eu d’autre choix que de mettre à pied 65 de ses employés. 

«Ce sont des gens qui travaillent avec moi depuis plusieurs années qui étaient dans l’évolution du train», ajoute Mme Belley en entrevue à TVA Nouvelles. 

D’un point de vue économique, l’impact de cette décision sera important. Les retombées générées par le Train de Charlevoix s’élèvent à 8 millions $ dans la région à chaque année. En 2019, 55 000 embarquements ont été recensées. 

Déjà fragile financièrement, Réseau Charlevoix se tourne maintenant vers le gouvernement. 

«Je parle avec des amis restaurateurs, les producteurs et les commerçants... Ça nous prend de l’air pour pouvoir s’adapter», lance Nancy Belley. 

-Avec les informations de Pierre-Antoine Gosselin