/sports/huntfish
Navigation

Pour une pratique responsable du quad

Côte-à-côte
Photo courtoisie, René Baillargeon L’utilisation d’un véhicule côte à côte est de plus en plus populaire chez les pêcheurs, qui ont ainsi accès plus facilement à des territoires éloignés.

Coup d'oeil sur cet article

De plus en plus d’amateurs de pêche utilisent les quads ou les côte à côte pour se déplacer lors de leurs excursions de pêche. Cette pratique comporte toutefois des aspects importants à respecter.  

• À lire aussi: La pêche réinventée

« Aller à la pêche avec ce type de véhicule permet entre autres d’aller sur des sites de pêche plus éloignés, où nous pouvons être seuls ou presque, là où les camionnettes et les voitures ne peuvent se rendre, relate René Cyr, de Pro Performance Boischatel. Il faut se rappeler cependant que dans la majorité des cas, il ne faut pas circuler en bordure de lacs ou de cours d’eau. Cela ne se fait pas de n’importe quelle façon. »  

Des lois régissent la circulation dans ces milieux, qui représentent un environnement sensible et très spécial. « Il y a des lois qui existent pour la protection des rives. Ces lois ont été faites pour protéger l’érosion des berges et pour la protection de plantes essentielles à ce milieu, qui poussent sur les berges. Ne pas respecter ces lois et règlements peut faire en sorte de nous faire perdre l’accès à ces lacs qui nous font rêver. »  

Un véhicule tout-terrain n’est surtout pas conçu pour aller jouer dans l’eau. « Un VTT est fait pour rouler sur des sentiers et non pas dans l’eau où il peut causer de la pollution. Parfois, il peut arriver qu’un sentier vous amène à traverser un cours d’eau, mais, autant que possible, il faut les éviter. »  

Il faut bien surveiller qu’il n’y ait pas de fuites d’huile ou de carburant sur son véhicule en tout temps, surtout si, en situations extrêmes, ce dernier se retrouve dans l’eau. »  

Respect de la nature  

De plus en plus de territoires structurés comme les pourvoiries, les réserves fauniques et même les zecs ouvrent des accès au territoire pour ce genre de véhicule. Il faut apprendre à les utiliser de façon responsable, dans le respect de la nature.   

S’il y a un stationnement au bout du sentier de VTT et que vous devez emprunter un petit sentier pour vous rendre au lac, il ne faut pas essayer de vous rendre jusqu’à l’embarcation avec votre véhicule.   

Les berges d’un lac sont très fragiles. Elles représentent des milieux de vie importants pour différentes espèces.