/weekend
Navigation

Sexualité: questions et réponses en temps de pandémie

Coup d'oeil sur cet article

Il est naturel qu’en période de grands bouleversements, comme en temps de pandémie, la sexualité soit affectée – de manière négative, mais aussi de façon positive. Certaines personnes confient avoir des questionnements quant à des comportements ou des affirmations qui leur ont été rapportées concernant la sexualité et la COVID-19, mais plusieurs demeurent encore sans réponse.  

Questions & réponses  

Peut-on attraper la COVID-19 pendant les relations sexuelles ?   

Les données fiables provenant des sources scientifiques et épidémiologiques actuelles démontrent que le mode de transmission du SARS-CoV-2 se fait de façon prédominante via les gouttelettes lors d’un contact étroit prolongé ou par contact direct avec les gouttelettes des sécrétions respiratoires lors de toux ou d’éternuements de la personne. Certaines données indiquent qu’une personne peut avoir le virus, mais ne présenter aucun symptôme, on pourrait donc supposer que dans ce cas-ci, le contact sexuel est potentiellement source de transmission. Toujours selon ces sources, puisque des particules virales se retrouvent dans les selles, une transmission fécale-orale est aussi possible, il vaudrait donc peut-être mieux éviter les contacts buccaux-anaux, quoique à ce chapitre, les Centers for Disease Control and Prevention aux États-Unis considèrent comme plutôt faibles les risques de transmission de cette façon. Quant à la présence du virus dans le sperme ou dans d’autres fluides sexuels, les études actuelles ne semblent pas suffisamment concluantes pour confirmer de façon significative cet état de cause. Chose certaine, les contacts intimes peuvent assurément être de grandes portes d’entrée pour permettre à la COVID-19 de voyager d’une personne à l’autre. Plusieurs diront dans ce cas qu’il est préférable de s’abstenir, car les risques de contracter le virus par des relations sexuelles avec une personne infectée sont très élevés. À moins, naturellement, de vivre confinés sous le même toit que le/la partenaire depuis plusieurs semaines.  

Peut-on utiliser sécuritairement un jouet érotique en temps de pandémie ?  

La réponse est oui mais... Tout dépend de la manière dont vous vous servez du jouet et dans le contexte dans lequel vous l’utilisez. Si le jouet sert d’objet d’excitation, qu’un des deux partenaires est porteur, qu’il y a des contacts intimes étroits (respirations fortes, échanges de baisers, proximité corporelle...), vous comprendrez alors que les risques de transmission du virus sont très importants. Par contre, si vous nettoyez correctement votre jouet, que vous avez une bonne hygiène des mains et que vous jouissiez du moment à bonne distance l’un de l’autre ou en solo... c’est déjà moins risqué !