/world/usa
Navigation

Joe Biden s’oppose au pipeline Keystone XL

Le candidat à la Maison-Blanche Joe Biden
Photo AFP Le candidat à la Maison-Blanche Joe Biden

Coup d'oeil sur cet article

S’il est élu président des États-Unis en novembre prochain, Joe Biden bloquerait la construction du controversé oléoduc Keystone XL, censé acheminer du pétrole de l’Alberta au Texas.

C’est ce qu’a déclaré l’équipe de campagne du candidat démocrate au site Politico, lundi.

Dans une déclaration officielle, son directeur politique de campagne, Stef Feldman, a rappelé que Joe Biden avait été le vice-président de Barack Obama, qui s’est opposé à ce projet en 2015.

L’administration Trump est pour sa part partisane de la finalisation de ce projet, qu’elle a approuvé en début d’année.

Depuis, TC Énergie (anciennement TransCanada), l’entreprise derrière le projet Keystone XL, a une fois de plus rencontré des obstacles sur son chemin. Un juge fédéral du Montana, l’un des États où est censé passer l’oléoduc, a suspendu la construction à cause d’un examen des répercussions environnementales insuffisant.

Ce pipeline est surtout très cher à l’Alberta, dont l’économie est plombée par les bas prix du baril de pétrole depuis quelques années. Il y a quelques semaines, en pleine pandémie, le premier ministre de la province, Jason Kenney, a même annoncé un investissement de 1,5 milliard $ pour la reprise des travaux.

Keystone XL permettrait à l’Alberta d’exporter 830 000 barils de pétrole par jour à destination des États-Unis.