/sports/racing
Navigation

Une relance réussie

La première épreuve de la Coupe NASCAR présentée à huis clos s’est déroulée sans anicroche

MOT-NAS-SPO-NASCAR-CUP-SERIES-THE-REAL-HEROES-400
Photo AFP Kevin Harvick a célébré sa victoire en portant son masque. Une scène qui se répétera au cours des prochaines semaines en série NASCAR.

Coup d'oeil sur cet article

La série NASCAR a voulu démontrer dimanche qu’en imposant des mesures strictes, il était possible de relancer son championnat après un peu plus de deux mois de silence.

• À lire aussi: NASCAR : feu vert pour Alex Labbé!

• À lire aussi: La NASCAR reprend avec une victoire de Kevin Harvick

De cette épreuve disputée sans spectateurs à Darlington, on retiendra davantage que les autorités du stock-car américain ont réussi le pari audacieux de reprendre leurs opérations en pleine période de pandémie, plutôt que la victoire de Kevin Harvick, la 50e de sa carrière.

Certains diront que cette course de la rentrée s’est avérée plutôt monotone et dépourvue de débats musclés sur la piste. Mais peu importe, cette expérience réussie en Caroline du Sud incitera sans doute d’autres organisations à suivre l’exemple.

On pense notamment à la F1, dont les responsables ont dû suivre avec attention le déroulement de la course. Si bien qu’il ne fait pratiquement aucun doute que le coup d’envoi de la saison 2020 sera donné en Autriche le 5 juillet et, bien entendu, à huis clos. 

Scènes étranges

Habituellement marquée par une série d’activités préparatoires, l’avant-course de la Coupe NASCAR a donné lieu à des scènes étranges. 

La traditionnelle bénédiction du pasteur et l’interprétation de l’hymne national ont été réalisées à distance et surtout devant des tribunes désertes. Il aura fallu entendre le vrombissement des moteurs pour nous retremper dans l’ambiance d’une vraie course. 

Cet environnement exceptionnel sera maintenu pour les six prochaines semaines tout au moins. NASCAR a en effet élaboré un calendrier provisoire pour ses trois divisions majeures avec des courses à huis clos dans le sud des États-Unis jusqu’à la fin de juin. 

Programmes doubles

Après Darlington, des escales sont prévues à Charlotte, en Caroline du Nord, à Bristol, au Tennessee, et à Talladega, en Alabama. Dès le 6 juin, NASCAR poussera l’audace jusqu’à présenter deux courses (Camionnettes et XFinity) dans la même journée.

Parlant de la série des Camionnettes Gander World, c’est à Charlotte, le 26 mai en soirée, que Raphaël Lessard renouera avec la compétition. Le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce, si brillant à Daytona en ouverture de la saison, en sera à son troisième départ en 2020.