/finance/news
Navigation

Des applications mobiles pour gérer vos finances pendant la tempête

0519-dvp
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Comment garder le contrôle de ses finances en pleine pandémie ? Avec une application ! Voici les meilleures.

Des dizaines d’applications, comme Fudget, Expense, Wally ou Portefeuille, sont offertes sur les plateformes IOS Apple et Android.

Les institutions financières offrent aussi les leurs, mais elles affichent toutes un portrait incomplet de l’ensemble de vos finances, notamment pour les placements ou la catégorisation des dépenses. Les suivantes se démarquent largement.

Mint

Grande vedette des applications de finances personnelles, Mint est une filiale de Intuit, une multinationale américaine qui produit le logiciel TurboImpôt. L’application extrait quotidiennement les données de tous vos comptes bancaires et cartes de crédit pour constituer un bilan des dépenses et revenus, de même qu’un score de crédit.

L’application constitue un budget mensuel, déterminé à partir des dépenses de consommation. Elle affiche des alertes : factures en retard, liquidités en forte baisse ou, le plus important, dépenses trop élevées en rapport au budget.

La plus grande faiblesse de Mint : elle n’est pas offerte en français. (mint.com)

Budget en ligne

Budget en ligne, produite par l’ACEF du Grand-Portage, est la star québécoise dans le domaine. Elle fonctionne à partir d’une plateforme unique, qui dessert une application pour ordinateur et pour téléphone. La première est gratuite, la seconde coûte 5,49 $.

Avec le tableur de l’application, vous établissez un budget hebdomadaire à partir de vos habitudes de consommation et de vos revenus. La version en ligne permet de confronter la prévision budgétaire et la réalité. Dès qu’on effectue une dépense, on l’indique (plus pratique avec le téléphone).

L’application affiche des alertes jaunes si vous avez atteint 80 % de vos dépenses budgétées, et des alertes rouges si vous dépassez votre budget. Les cases demeurent en rouge à titre de rappel... jusqu’à ce que vous ayez ajusté votre budget ou... vos habitudes de consommation.

Malheureusement, Budget en ligne n’offre pas de lien avec les comptes bancaires. Mais l’ACEF y travaille. (budgetenligne.net)

Hardbacon

La jeune fintech montréalaise dont l’application était avant tout tournée vers la gestion des investissements vient d’ajouter une composante gratuite de budgétisation.

Elle intègre les comptes bancaires et de cartes de crédit, en plus des comptes de courtage à escompte. Selon ses dirigeants, c’est la seule application qui affiche automatiquement en temps quasi réel (à l’aide d’alertes) si on respecte notre budget.

La catégorisation budgétaire couvre également tous les comptes selon une grille préétablie, qu’on peut ajuster soi-même.

Hardbacon offre l’intégration la plus poussée avec les comptes de placement. Elle comprend aussi des comparateurs (robots-conseillers, comptes chèques ou épargne, courtiers à escompte, cartes de crédit et hypothèques), ainsi qu’un moteur de recherche pour trouver un conseiller financier et une académie de formation à l’investissement (hardbacon.ca).

Conseils

  • Les trois applications offrent une protection des renseignements personnels.
  • En temps de crise, on en profite toujours pour réviser ses habitudes de consommation, surtout si nos revenus ont baissé. 
  • Faire un budget est la meilleure méthode pour cerner les dépenses superflues et ajuster le train de vie pour un retour à la normale.