/news/currentevents
Navigation

Des menaces contre Legault et Arruda

L’accusé est un camionneur de Québec de 47 ans

Des menaces contre Legault et Arruda
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Un camionneur de Québec a été accusé mardi dans Lanaudière d’avoir proféré des menaces de mort à l’endroit du premier ministre François Legault et du directeur de la santé publique, le Dr Horacio Arruda.  

Philippe Côté, 47 ans, aurait appelé au bureau de comté du premier ministre à L’Assomption les 12 et 13 mai pour menacer, entre autres, de tirer une balle en direction de M. Legault, selon des informations recueillies par Le Journal

Il aurait également fait part de propos inquiétants contre le Dr Arruda, notamment à la suite de sa chorégraphie qui a fait jaser il y a un peu plus d’une semaine. 

Harcèlement 

D’ailleurs, outre les deux accusations pour menaces de mort, Côté a aussi été inculpé au palais de justice de Joliette d’avoir harcelé MM. Legault et Arruda pendant plus de deux mois.  

Ses propos ont été jugés assez sérieux pour que la police procède à son arrestation samedi dernier.  

Le camionneur a plaidé non coupable mardi par appel vocal aux trois chefs d’accusation. 

Olivier Morin.
Avocat
Photo courtoisie
Olivier Morin. Avocat

« On va vérifier les allégations, ce sont des accusations qu’on ne voit pas tous les jours, donc il y a des points qu’il nous reste à vérifier », veut s’enquérir l’avocat de la défense, Olivier Morin.  

Aucun antécédent 

L’homme dans la quarantaine n’avait aucun antécédent judiciaire. 

« La dernière chose dont M. Legault et le Dr Arruda ont besoin en ce moment, c’est de ça. Et la dernière chose dont mon client a besoin, c’est d’être détenu. [...] Les conditions de détention ne sont pas faciles en contexte de confinement », explique Me Morin. 

Néanmoins, la Couronne s’est opposée à sa remise en liberté.  

Accusé par voie sommaire plutôt que par voie criminelle, Côté risque au plus une amende ou une courte incarcération. 

L’enquête sur la remise en liberté devrait avoir lieu par vidéoconférence jeudi.  

–Avec la collaboration de Michaël Nguyen