/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Employés de la santé décédés: les survivants pourront être indemnisés

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités de santé et sécurité au travail faciliteront la procédure de réclamation pour les conjoints et les enfants des travailleurs du réseau de la santé décédés de la COVID-19, afin qu’ils puissent être indemnisés.  

• À lire aussi: 51 nouveaux décès au Québec: «Le virus est toujours là», prévient François Legault  

Ainsi, les travailleurs des services de premières lignes du réseau de la santé qui prodiguent des soins corporels seront considérés «à haut risque de contracter une infection à la COVID-19» par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), anciennement la CSST. «Malgré la prévalence de cette maladie dans la population en général, pour ces travailleurs, la CNESST considère d’emblée que la probabilité est plus élevée que la maladie ait été contractée au travail plutôt qu’à l’extérieur du travail», explique une porte-parole de l’organisme, Héloïse Bernier-Leduc.  

Au terme d’une enquête, les survivants des préposés aux bénéficiaires et autres employés au front dans les hôpitaux et CHSLD devraient donc pouvoir bénéficier de la rente mensuelle offerte aux familles des travailleurs décédés des suites d’un accident sur le lieu de travail.  

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec, à QUB Radio:

«Pour cela, il faudra démontrer de façon prépondérante que le travailleur a été en contact avec le virus par le fait ou à l’occasion de son travail. Le virus doit également être la cause prépondérante du décès du travailleur», précise toutefois Mme Bernier-Leduc.  

Dans le cas d’employés qui auraient contracté la maladie en dehors du réseau de la santé, «la démonstration que la COVID-19 a été contractée dans le milieu de travail doit être faite par prépondérance de preuve», explique la porte-parole.  

Hommage aux victimes  

Par ailleurs, le gouvernement Legault réfléchit présentement à un moyen de rendre hommage aux milliers de Québécois qui ont péri de la COVID-19. Mardi, le bilan s’élevait à 3647 morts.  

«J'ai demandé, effectivement, à quelques personnes de regarder comment on peut rendre hommage à toutes les personnes qui sont décédées, aussi aux employés du réseau de la santé qui sont décédés. Donc, c'est sous analyse actuellement», a commenté le premier ministre François Legault en point de presse.  

La semaine dernière, le drapeau du Québec qui flotte au-dessus de la tour centrale de l’Assemblée nationale a été mis en berne en mémoire des victimes du coronavirus.  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.