/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19 & Déconfinement: des vendeurs inquiets pour leur sécurité

Plusieurs commerçants estiment que leurs clients devraient obligatoirement rentrer avec un masque

GEN - JO-ANNE HÉBERT PROPRIÉTAIRE BOUTIQUE LE PRÉSENT
Photo Martin Alarie Jo-Anne Hébert, propriétaire de la boutique Le Présent, dans le Vieux-Terrebonne.

Coup d'oeil sur cet article

Les commerçants ont poussé un soupir de soulagement quand ils ont appris qu’ils pourront rouvrir le 25 mai, mais plusieurs aimeraient voir le port du masque obligatoire. 

• À lire aussi: Grand Montréal: Montréal va recommencer à vivre 

• À lire aussi: Retour à la normale dans des commerces et les hôpitaux 

• À lire aussi: Les centres d’achats vont devoir attendre 

« C’est vraiment un soulagement ! C’était la première fois en 27 ans que je fermais. On a hâte de revoir nos clients », lance Jo-Anne Hébert, propriétaire de la boutique Le Présent, à Terrebonne. 

François Legault annonçait hier la réouverture des commerces ayant pignon sur rue le 25 mai pour la Communauté métropolitaine de Montréal. Mais malgré le soulagement, la situation actuelle inquiète les commerçants.  

GEN - JO-ANNE HÉBERT PROPRIÉTAIRE BOUTIQUE LE PRÉSENT
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Pour Zeno Sorgiovanni, propriétaire du magasin Au pied sportif, à Laval, la décision « est peut-être un peu trop rapide ». Il affirme ne pas être tout à fait prêt et attend encore une livraison de panneaux protecteurs pour ses caisses. 

Masque obligatoire 

Comme lui, beaucoup ont mis en place des mesures sanitaires strictes dans leur magasin : lavage des mains à l’entrée, respect d’un sens unique et nombre limité de clients dans l’établissement. 

« Les clients devraient rentrer obligatoirement avec un masque pour la sécurité de tout le monde », tonne Ginette Auger, propriétaire de la boutique Le Marcheur, située sur le Plateau Mont-Royal. 

GEN - JO-ANNE HÉBERT PROPRIÉTAIRE BOUTIQUE LE PRÉSENT
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Même son de cloche pour Myriame Taillefer, du magasin Chaussez en grand. Elle compte notamment « avertir [ses clients] qu’il est fortement suggéré de porter un masque en magasin ». 

De son côté, Marcelle Geoffroy, propriétaire de la Jouetterie de Blainville, estime que les clients ne sont pas encore prêts à faire ce genre d’efforts.  

D’après un sondage qu’elle a publié sur la page Facebook de sa boutique, 20 % de sa clientèle serait prête à porter un masque dans le commerce.  

« On s’attend à avoir des conflits et on n’a pas envie de jouer à la police », souligne Mme Geoffroy.  

Pour le moment, elle ne sait pas encore si elle compte ouvrir son magasin le 25 mai. Pour elle, le plus important demeure le bien-être de son personnel.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.