/24m/city
Navigation

Les questions à distance là pour rester au conseil de ville de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La Ville de Montréal veut que les citoyens gardent la possibilité de poser des questions aux élus municipaux à distance lors des rencontres du conseil municipal, même après la crise sanitaire.  

Pour respecter les consignes de distanciation sociale, les citoyens pouvaient soumettre leurs questions en ligne lors des dernières séances du conseil municipal de Montréal.  

L’administration municipale souhaite désormais laisser cette option aux Montréalais même après la crise.  

La possibilité de poser une question à distance en direct n’est pas évoquée.  

En août 2019, une commission qui s’était penchée sur la période de questions du public au conseil municipal avait recommandé un tel virage numérique, puisque de moins en moins de personnes se rendent à l’hôtel de ville pour interroger les élus. Le comité exécutif de la Ville s’est récemment prononcé en faveur de cela.  

Actuellement, une période de 60 minutes est réservée lundi soir pour les questions posées par le public. Si la séance du conseil se poursuit mardi, un autre trente minutes est réservé à la période de questions citoyenne.  

La Ville souhaite que les élus répondent à des questions aux personnes physiquement présentes la moitié de ce temps et à des questions envoyées via un formulaire web l’autre moitié.  

Dans l’état actuel des choses, les périodes de questions peuvent être prolongées d’une demi-heure et d’un quart d’heure, respectivement les lundis soir et mardi matin: cela ne changerait pas.  

Durant la crise sanitaire, les élus municipaux montréalais ont aussi participé à distance aux débats du conseil municipal. Ils souhaitent également pouvoir voter de façon électronique après la pandémie de COVID-19.