/sports/opinion/columnists
Navigation

Revirement majeur au bénéfice des amateurs

Quad
Photo courtoisie Finalement, les nouvelles des derniers jours sont beaucoup plus encourageantes. Les quadistes pourraient avoir accès à leurs sentiers plus rapidement que prévu.

Coup d'oeil sur cet article

Selon un communiqué signé par le président de la Fédération québécoise des clubs quads, Réjean Blouin, la réouverture progressive des sentiers est imminente.

Pourtant, la semaine dernière, l’optimisme n’était pas à son meilleur pour les gens de la FQCQ. Il semble bien que les tractations auprès des autorités et surtout la parution du communiqué intitulé « 46 000 quadistes en attente d’une décision gouvernementale, » vendredi, sont des éléments qui ont fait avancer le dossier à vitesse grand V.

Vendredi matin, le président, M. Blouin, faisait état de tous les efforts déployés par son organisation pour redonner aux amateurs leurs sentiers.

« Il n’y a pas une journée où votre conseil d’administration et la direction générale faisaient des pressions auprès de nos répondants au ministère des Transports du Québec afin de reprendre les activités au sein de nos clubs. Nous avons déposé un plan structuré et adapté aux différentes directives afin de nous conformer aux nouvelles réalités pour reprendre nos activités de façon progressive et sécuritaire, tant pour nos clubs que pour leurs membres. Notre plan a fait l’objet d’éloges de nos divers contacts aux deux paliers de gouvernement. »

DÉCEPTION

Pour le président, qui avait confiance dans tous les efforts déployés, la déception fut grande lorsqu’il a reçu le communiqué annonçant la reprise de certaines activités.

« C’est avec beaucoup de déception et d’interrogations que j’ai reçu le communiqué de presse annonçant la reprise de certaines activités de loisir et sportives. Quoique très heureux d’apprendre la reprise d’activités de plein air comme le canot, le kayak, l’escalade, le golf et même l’équitation, il m’a été impossible de comprendre pourquoi la pratique du quad ne faisait pas partie de ces activités. Le quad se pratique à l’extérieur. Nous sommes habillés de la tête aux pieds. Nous portons cagoules, masques et casques avec visières. Nous avons des gants, même en été, rien de mieux pour nous protéger et éviter la propagation des microbes. Un quadiste est certainement plus protégé qu’un gars à cheval ou des golfeurs se déplaçant en voiturette électrique. En général, les quadistes sont seuls sur leur véhicule ou accompagnés d’un membre de la famille. Les sentiers sont nombreux. Il est rare de rencontrer des gens dans un même secteur. »

Le président s’expliquait très mal que son organisation et ses membres aient été ignorés, compte tenu du fait que les retombées économiques de la pratique du quad génèrent 1,5 milliard de dollars. Le Québec compte 400 000 quads immatriculés et 46 000 membres dans la FQCQ.

Après avoir publié ce communiqué pour souligner sa grande déception le matin du 15 mai, voilà qu’à 15 h 10, le président de la FQCQ publiait un communiqué intitulé « Soyons prêts – Réouverture progressive des sentiers imminente ».

« À la suite à de nombreuses tractations et la publication de notre communiqué de ce matin, je viens tout juste de recevoir le dernier rapport de la situation de la part du ministère, qui est très encourageant, d’expliquer le président. Nous n’avons pas encore l’autorisation de travailler ou de circuler en sentiers, mais l’approbation est imminente. Dans les faits, tous les intervenants sont d’accord avec notre plan de déconfinement, mais afin d’être officialisé. »

LE PLAN

« Ce plan de déconfinement soutenu par le ministère des Transports se fera de façon progressive et évoluera en fonction de la levée des restrictions de la santé publique, selon les régions. Vous comprendrez que certains clubs ne seront pas autorisés à ouvrir immédiatement puisqu’ils se retrouvent dans la zone rouge. Dans un premier temps, les utilisateurs devront limiter leurs randonnées. Les quadistes devront demeurer à l’intérieur des limites de leurs clubs, et cela pourvu que leur adresse de domicile se situe à l’intérieur des limites du club autorisé. Tous les guides explicatifs parviendront aux clubs sous peu. »

La réouverture des sentiers se fera en trois étapes. Dans un premier temps, il y aura la vérification de l’état des sentiers et des infrastructures. Dans un deuxième temps, il y aura la mise à niveau des sentiers et des infrastructures. Enfin, en troisième lieu, il y aura la mise en place de nouvelles normes de circulation dans les sentiers.

Nouvelle signalisation, affiches, cartes régionales, guide complet, autant d’éléments qui seront envoyés aux clubs dans les prochains jours.

« Pour que la réouverture soit un succès, tout en respectant les nouvelles mesures pour les mois à venir, il sera primordial d’exercer de la patience et de la solidarité pour laisser le temps aux clubs d’organiser la mise à niveau des sentiers nécessaire pour une utilisation optimale et sécuritaire, » de conclure le président.