/entertainment
Navigation

Ces artistes emportés par la COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

Marqués au fer rouge par la COVID-19, les mois de mars, avril et mai ont emporté la vie de plusieurs artistes d’ici, mais aussi d’ailleurs dans le monde. Du nombre, plusieurs sont tombés sous les coups du coronavirus. Portrait de certains d’entre eux.  

Renée Claude   

Photo d'archives

Chanteuse   

Décédée le 12 mai, à 80 ans   

Elle a collé à jamais sa voix sur «C’est le début d’un temps nouveau», «Shippagan», «Ce soir je fais l’amour avec toi» et bien d’autres. Elle a chanté des textes de paroliers tels que Jean-Pierre Ferland, Stéphane Venne et Luc Plamondon. Elle a développé son art lors de concours internationaux et dans les cabarets avant d’habiter diverses scènes. Elle s’est aussi laissée tenter par le théâtre, l’opéra, la télévision et le cinéma avant d’être faite prisonnière de la maladie d’Alzheimer.   

Claude Lafortune   

Photo courtoisie

Animateur   

Décédé le 19 avril, à 83 ans   

Actif derrière les caméras de télévision avec la création de décors d’émissions pour enfants, l’homme a connu sa part de lumière sous le feu des projecteurs. Il a su animer avec succès et doigté le rendez-vous jeunesse religieux «L’Évangile en papier» au milieu des années 1970, ainsi que «Parcelles de soleil», une quinzaine d’années plus tard, chaque fois à Radio-Canada. Très nombreuses, les oeuvres de papier de ce diplômé de l’École des Beaux-arts ont souvent été remarquées.   

Ghyslain Tremblay   

Photo courtoisie

Comédien   

Décédé le 7 avril, à 68 ans   

Ce ne sont pas les projets télé québécois qui ont manqué pour Ghyslain Tremblay durant les années 1970 et 1980. Prenant activement part à moult émissions, il a accepté un prix Gémeau grâce à la qualité de son travail dans «Le parc des braves». Pouvant marier les genres, il a été violent dans «L’amour qui tue» (de Janette Bertrand), mais a aussi joué la comédie en devenant le beau Marco de Caro dans «La petite vie» (de Claude Meunier).   

Ken Shimura   

AFP

Humoriste   

Décédé le 29 mars, à 70 ans   

«Le Robin Williams japonais». Voilà comme on surnommait cet homme qui a fait de la comédie sa voie artistique. Il avait réussi à se faire connaître durant les années 1970 et avait obtenu d’éclatantes réussites à la télé. Il était si apprécié qu’il devait courir avec la flamme aux Jeux olympiques de Tokyo d’abord prévus cet été.    

Mark Blum   

Joseph Marzullo/WENN.com

Acteur   

Décédé le 26 mars, à 69 ans   

Pendant plus de 35 ans, il a alterné entre le grand et le petit écran. Il a donné la réplique à Madonna le temps de «Recherche Susan désespérément», a sauté à pieds joints dans la jungle de «Crocodile Dundee» et a apporté sa touche à plusieurs séries télé, dont «Mozart in the Jungle».   

Terrence McNally   

Joseph Marzullo/WENN.com

Dramaturge et scénariste   

Décédé le 24 mars, à 81 ans   

Cet acclamé créateur a mis la main sur cinq prix Tony et un Emmy grâce à la qualité de ses textes. Considéré comme un véritable poète du théâtre américain, on a souligné ses oeuvres dramatiques, musicales et opéras à maintes reprises. Pendant six décennies, il s’est passionné pour l’urgence d’établir des contacts humains.    

Joe Diffie   

AFP

Chanteur   

Décédé le 29 mars, à 61 ans   

De 1990 au début des années 2000, l’artiste country a enchaîné les succès radio («Honky Tonk Attitude», «Poor Me», «Pickup Man», etc.), cumulant albums et importantes ventes. Son duo «Same Old Train» avec Marty Stuart s’est traduit par un prix Grammy en 1998.    

Alan Merrill   

Auteur-compositeur-interprète   

Décédé le 29 mars, à 69 ans   

Le leader du groupe rock The Arrows est celui qui a pavé la voie au grand succès de Joan Jett et sa formation The Runaways. En effet, c’est à lui qu’on doit en partie la chanson «I Love Rock and Roll» qu’il a enregistrée en 1975. Il a été musicien professionnel pendant plus de 50 ans.    

Andrew Jack   

Acteur et «coach» vocal   

Décédé le 31 mars, à 76 ans   

C’est à ce Britannique qu’on avait fait appel pour incarner Caluan Ematt, général de la Résistance, le temps des plus récents volets de la trilogie «Star Wars». Mais l’homme était bien plus que ça; il a agi à titre de maître de dialecte pour de multiples grands succès du box-office.   

  

Jay Benedict   

Acteur   

Décédé le 4 avril, à 68 ans   

En tout près de 45 ans, l’Américain aura pris part à plus de 120 projets à la télé et au cinéma. Sur les écrans des salles obscures, il a entre autres joui d’une visibilité lors de la sortie des mégaproductions «Alien» et «L’ascension du chevalier noir».    

Lee Konitz   

Photo courtoisie

Musicien   

Décédé le 15 avril, à 92 ans   

Il a fait vibrer son saxophone pendant une impressionnante période couvrant 75 ans. Ce fan de jazz a notamment collaboré avec l’incontournable Miles Davis le temps de l’album «Birth of the Cool». Il a peaufiné son art en solo, mais aussi au sein de grands ensembles.   

Roy Horn   

AFP

Magicien   

Décédé le 8 mai, à 75 ans   

Icône de l’industrie du spectacle à Las Vegas avec son duo Siegfried & Roy, ce magicien, illusionniste et dompteur a frappé un grand coup avec son partenaire en présentant un spectacle à l’hôtel-casino Mirage, à la fin des années 1980, Cette fructueuse aventure a duré 14 ans.    

John Prine   

AFP

Auteur-compositeur-interprète   

Décédé le 7 avril, à 73 ans   

Lauréat de deux Grammy Awards, le chanteur folk et country continuait d’attirer l’attention de l’industrie musicale même à plus de 70 ans. Au cours d’une riche carrière étalée sur cinq décennies, il a aussi appuyé des scènes de films et de séries télévisées grâce à ses compositions.   

Luis Sepulveda   

Courtoisie

Écrivain   

Décédé le 16 avril, à 70 ans   

Avec l’arrivée des années 2000, le Chilien a connu la célébrité en raison de la sortie de son livre «Le vieux qui lisait des romans d’amour», plus tard traduit en 35 langues. L’homme a signé quelque 25 oeuvres, s’intéressant particulièrement à la politique et l’écologie.